L’eSIM est enfin proposée aux clients Orange et Sosh pour les iPhone XS et XR. Nous avons discuté de son déploiement avec Orange, de son utilité et des enjeux derrière cette technologie.

L’eSIM, on connaît déjà ça sur FrAndroid. Nous avons pu tester cette technologie lors d’un voyage presse aux États-Unis où nous avons utilisé un iPhone XR avec l’opérateur T-Mobile. Début juin 2019, Orange a enfin débuté le déploiement de l’eSIM sur smartphone en France et nous avons pu en discuter avec Michel Jumeau, Directeur exécutif adjoint et Directeur marketing Orange France.

(…) l’eSIM sera déployée pour tout le monde (y compris les nouveaux clients) avant la fin de l’année 2019.

Depuis quelques jours, Orange et Sosh proposent aux clients actuels de passer en eSIM lors d’un renouvellement. Ce n’est pas la première fois que Orange propose l’eSIM, ils l’ont déjà fait avec la Samsung Galaxy Watch mi-mai, mais aussi avec l’Apple Watch en 2018. Pour le moment, ce déploiement est limité aux clients actuels équipés d’un iPhone XS ou d’un iPhone XR dans le cadre d’un renouvellement. Le passage en eSIM est très simple : il faut passer par l’application Orange et Moi, on obtient alors un code de sécurité qui permet d’activer l’eSIM sur l’iPhone. L’opérateur historique français a décidé de limiter ce déploiement aux clients actuels, mais l’eSIM sera déployée pour tout le monde (y compris les nouveaux clients) avant la fin de l’année 2019.

Avec Orange et moi, les clients du principal opérateur français peuvent gérer tout ce qui a trait à leur différent abonnement. Dans...

3 raisons de télécharger cette application

  • L'application que tous les clients Orange devraient avoir
  • Suivi de votre consommation et de vos factures
  • Souscrivez à une nouvelle ligne depuis l'application

Pour Orange, l’eSIM a été un vrai défi technique, ce qui explique le retard observé par rapport au déploiement dans d’autres pays. Depuis plus de 25 ans, le SI (système d’information) de l’opérateur historique a été conçu autour des cartes SIM physiques, Orange vend plus de 2 millions de nouveaux forfaits mobiles par an, autant de cartes SIM, sans compter les nombreuses SIM renvoyées tout le long de l’année à leurs clients. Ce sont donc des millions de cartes SIM physiques qui sont gérées par Orange, il a fallu revoir le SI et lancer de nombreux tests. Orange compte se focaliser sur l’iPhone dans un premier temps, 25 à 30 % de parts de marché chez l’opérateur. Les nouveaux iPhone 2019, prévus cet automne comme chaque année, pourront être les premiers iPhone à bénéficier de l’eSIM d’Orange pour tous les clients, y compris les ouvertures de nouveaux comptes. C’est un objectif ambitieux pour Michel Jumeau mais les équipes techniques sont alignées sur ce planning. Quant aux clients Orange Business Services (OBS), ils pourront profiter de l’eSIM dès la fin du mois de juin.

On nous a également confirmé que les prochains Samsung seront compatibles eSIM.

Orange nous a néanmoins expliqué que la mise à jour du système d’information pour l’eSIM est fonctionnelle avec l’ensemble des eSIM proposés par les constructeurs, cela ne concerne donc pas seulement l’iPhone d’Apple. Les prochains Samsung seront compatibles eSIM, sûrement le Galaxy Note 10 qui devrait être annoncé pour le mois d’août, et Orange nous a confirmé travailler avec le constructeur coréen. Cette information nous a été confirmée par une source interne d’un autre opérateur français, Samsung va donc adopter l’eSIM. Google ferait également de l’eSIM une fonctionnalité essentielle du Pixel 4, sachant que le Pixel 3 est déjà compatible en partie avec cette technologie.

Enfin, nous avons parlé de l’usage de l’eSIM. Michel Jumeau est convaincu de l’utilité de cette technologie : « Plus simple, plus fluide, ça facilite la vie des clients ». L’intérêt est néanmoins limité par l’essor des smartphones à double SIM, largement présents en France. Cet eSIM pourrait néanmoins être un enjeu important pour les touristes, 18 à 20 millions de touristes extra européens voyagent en France chaque année. On pourrait ainsi imaginer des scénarii adaptés : une affiche avec un code QR à l’aéroport qui permet aux touristes de profiter d’un forfait spécial pour leurs vacances en deux clics. Pour les touristes européens, ce n’est pas un sujet important : les frais d’itinérance n’existent plus depuis 2016.

Pourquoi l’eSIM c’est génial : retour sur la technologie absente chez nous