SFR a de nombreuses fois été condamné pour des retards de paiement. La DGCCRF vient de prononcer une nouvelle amende de 348 000 euros à l’encontre de l’opérateur pour défaut de remboursement.

SFR n’a aucun mal à se séparer de ses employés de longue date. Pour ce qui est de ses sous, par contre, l’histoire nous montre que l’opérateur a toujours du mal à passer à la caisse, même lorsqu’il y est tenu.

En 2016 déjà, l’opérateur au carré rouge avait été condamné à 375 000 euros d’amende pour retards de paiement sur facture. Puis en 2017, il s’est une nouvelle fois pris une amende de 100 000 euros. Le cycle continue aujourd’hui, comme nous le montre Univers Freebox.

SFR ne rembourse pas à temps ses abonnés

La Direction départementale de la Protection des Populations de Paris a constaté en effet que la société ne respectait pas la loi sur les remboursements dus aux consommateurs lorsque ceux-ci reposent leur matériel type box, qui lui est prêté sous dépôt de garantie. Elle dispose en effet que l’entreprise se doit de reverser la somme sous 10 jours à compter de la restitution.

SFR n’a pas respecté ce délai à plusieurs reprises. L’opérateur est donc condamné dans ce cadre à 348 000 euros d’amende par la DGCCRF (direction générale de la Concurrence, de la Consommation, et de la Répression des Fraudes).

On aimerait que cette amende « serve de leçon » à l’opérateur, mais l’histoire nous dit que ce ne sera sûrement pas le cas. C’est pourtant un comportement étonnant pour un acteur télécom qui il y a peu était heureux d’afficher de très bons résultats trimestriels.

Afutt : plus de plaintes contre SFR qu’Orange, Bouygues et Free cumulés