Une démonstration prouve enfin que les patchs anti-ondes Fazup ne fonctionnent pas

Pire, cela augmenterait les rayonnements électromagnétiques

 

Stéphane Marty, ingénieur en micro-électronique qui édite la chaîne Deus Ex Silicium, a testé les patchs anti-ondes Fazup. Son verdict est sans appel : ces produits sont inutiles, pire, ils augmenteraient les rayonnements électromagnétiques des smartphones.

Source : capture d’écran de la vidéo sur la chaîne Deus Ex Silicium

Source : capture d’écran de la vidéo sur la chaîne Deus Ex Silicium

Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces patchs anti-ondes : un ami vous les a vivement conseillés, une publicité vous a prouvé leur efficacité… Ces patchs magiques sont censés diminuer les émissions d’ondes de votre smartphone.

Fonctionnement et promesses des patchs anti-ondes

Stéphane Marty, ingénieur en micro-électronique qui édite la chaîne Deus Ex Silicium, s’est procuré un patch anti-ondes de l’entreprise franco-suisse Fazup. Ce patch est vendu 34,90 euros à l’unité, Fazup joue sur le danger des ondes, en mettant en avant des maux de tête, des troubles du sommeil, de l’infertilité ou encore des tumeurs cérébrales.

Ce patch est composé de deux antennes passives et utilise le principe de déphasage à 180 degrés utilisé dans les casques et écouteurs true wireless avec de la réduction de bruit active (ANC). Techniquement, il suffit de le coller à l’arrière du smartphone au niveau d’une antenne. Théoriquement, le principe de fonctionnement du déphasage à 180° signifie que 2 ondes opposées de même fréquence se neutralisent mutuellement. Grâce à ce principe, le patch anti ondes de Fazup permettrait une diminution d’au moins 50 à 99 % du DAS. Le DAS, c’est le Débit d’absorption spécifique.

Pire, les rayonnements électromagnétiques augmenteraient

Le protocole de test de Deus Ex Silicium est basé sur un des protocoles techniques utilisés par Fazup dans une vidéo publiée sur leur chaîne. Cela nécessite un analyseur gigahertz HF 35C de chez Gigahertz Solution pour mesurer et analyser les hautes fréquences (27 MHz – 2.7 GHz). Le protocole est d’ailleurs très simple à reproduire, il suffit d’émettre un appel téléphonique et d’utiliser l’analyseur pour mesurer les rayonnements électromagnétiques émis par le smartphone avec et sans le patch.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Après plusieurs tests, Stéphane Marty constate que la présence du patch anti-ondes est inefficace, pire encore, cela augmenterait même le rayonnement électromagnétique émis par le smartphone. La vidéo a été publiée il y a semaine et a déjà été visionnée près de 100 000 fois.

Fazup a publié un communiqué de presse pour évoquer les résultats de ce test, un communiqué qui a été modifié à plusieurs reprises, on peut néanmoins encore trouver une copie du communiqué original sur archive.org. Fazup évoque un problème dans le protocole de test du YouTubeur :

Un changement de fréquence est d’autant plus probable qu’au cours du test réalisé par Deus Ex Silicium, les mesures sans et avec le patch FAZUP sont effectuées au cours de deux appels différents, contrairement à notre test, favorisant ainsi un changement de fréquence. Enfin, une mesure rigoureuse du DAS ne peut s’effectuer en quelques secondes.

Dans tous les cas, la chaîne Deus Ex Silicium n’est pas la première à émettre un avis similaire sur l’efficacité de ces patchs. La DGCCRF a mené, en 2015, une enquête sur les conditions de commercialisation des dispositifs « anti-ondes » pour téléphone mobile : les allégations des fabricants de patch anti-ondes n’ont aucun fondement.

À l’occasion d’une table ronde, le Sénat a abordé, ce mercredi, les risques potentiels de la 5G sur la santé, notamment au travers des ondes 3,5 GHz prochainement déployées.
Lire la suite

Par lettre d’avocat, la société Fazup a demandé à Frandroid un droit de réponse à la suite de cet article. Il est reproduit in extenso ci-dessous.
 
A la suite de la publication le 24 juillet 2020 sur le site internet « www.frandroid.com » d’un article intitulé « Une démonstration prouve enfin que les patchs anti-ondes Fazup ne fonctionnent pas », visant directement la société FAZUP, cette dernière entend exercer son droit de réponse :

La société FAZUP regrette que cet article relaie la vidéo de la chaîne YOUTUBE « Deus Ex Silicium » n’ayant aucune valeur scientifique et cela, sans même avoir effectué le travail de vérification qui s’impose, en contactant par exemple des laboratoires spécialisés.

De plus, l’emploi de l’adverbe « enfin » dans le titre de cet article démontre un parti pris, lequel apparaît peu compatible avec la déontologie journalistique.
 
Contrairement à ce qui est affirmé dans cet article, le test réalisé dans cette vidéo YOUTUBE ne respecte pas le protocole utilisé par FAZUP, dès lors qu’il ne prend pas en compte les changements de bandes de fréquence opérés par un téléphone mobile lors d’une communication.

Chaque fréquence possède un DAS (Débit d’Absorption Spécifique) différent. A titre d’exemple, un iPhone 5S placé contre le corps utilisant une 4G à 800 MHz aura un DAS de 1,42 W/kg, mais un DAS de 4,97 W/kg s’il utilise une 4G à 2600 MHz. La pénétration des ondes dans le corps ou la tête évolue ainsi fortement selon la longueur d’onde de la bande de fréquence concernée.
 
En outre, si le patch FAZUP et le papier aluminium fonctionnent en partie sur le même principe de masquage de l’antenne du téléphone, l’aluminium masque cependant complément cette antenne et réduit sa puissance de 20dB environ. Concrètement, le téléphone ne sera pas utilisable normalement.

Avec un patch FAZUP, la réduction de puissance du téléphone est limitée à 5dB en moyenne, ce qui garantit à l’utilisateur une utilisation normale tout en limitant sa surexposition aux ondes les plus fortes.
 
L’article reprend l’analyse de l’auteur de cette vidéo, dont il ressort que le patch FAZUP forcerait le téléphone à émettre davantage. Pourtant le téléphone testé avec le papier aluminium voit son émission d’ondes fortement réduite. Cette différence de réaction avec l’aluminium démontre bien que les conclusions de la vidéo sur le patch FAZUP ne sont pas cohérentes.
 
De plus, le téléphone Samsung J7 2016 utilisé dans la vidéo a fait l’objet d’un test de DAS indépendant, accessible sur le site de FAZUP et confirme que les émissions d’ondes avec le patch FAZUP sont diminuées sur toutes les fréquences, jusqu’à 86%.

Le DAS est la seule méthodologie scientifique permettant d’attester de l’efficacité des produits réduisant l’exposition aux ondes.
 
Enfin, la société FAZUP tient à rappeler que ses allégations ont été contrôlées par la DGCCRF, laquelle a indiqué dans son rapport que « Des professionnels (peu nombreux) ont présenté des mesures du DAS effectuées par un laboratoire accrédité sur des téléphones équipés de leur dispositif. Les résultats des tests présentés concordaient avec les allégations utilisées ».
La société FAZUP souligne également le très haut niveau de satisfaction des utilisateurs de son patch, lesquels confirment l’élimination ou la réduction des sensations de gêne, telles que les maux de tête, les troubles du sommeil ou le fort échauffement du téléphone.

Les tests scientifiques et les avis d’utilisateurs sont disponibles sur le site de FAZUP.

Les derniers articles

  • Test de la Fitbit Sense : le parfait compagnon santé
    8 /10

    Fitbit

    Test de la Fitbit Sense : le parfait compagnon santé

    30 novembre 202030/11/2020 • 18:30