Free commercialise sa Freebox Delta pour 480 euros avec son nouveau forfait. Que vaut-elle face aux autres box du marché vendues sans abonnement ? C’est ce que nous allons voir.

Avec la Freebox Delta, Free commercialise pour la première fois une box en plus de son abonnement. Un peu à l’image de l’achat d’un smartphone avec un forfait mobile, il est en effet nécessaire de payer 480 euros pour le Player Devialet, en plus de l’abonnement à 50 euros par mois. Pour Free, cela permet d’assurer à l’abonné qu’il pourra conserver son Player Devialet même s’il décide de résilier son forfait chez l’opérateur.

En cela, Free fait le pari de devenir un véritable constructeur, au même titre qu’Apple ou Nvidia, et propose donc un concurrent de la Nvidia Shield TV ou de l’Apple TV. Comparons donc ce que propose ce fameux boîtier TV conçue avec Devialet, face à la concurrence.

Freebox Delta

Récemment annoncée, la Freebox Delta est par conséquent le produit le moins éprouvé de ce comparatif, et celui sur lequel planent encore certains mystères. C’est surtout la box la plus encombrante du marché, mais pour une bonne raison, puisqu’elle intègre l’équivalent d’une barre de son, pour un son home cinéma 5.1. Cela signifie aussi que cette box pourrait être redondante si vous avez déjà une installation home cinéma à la maison.

Box TV, socle de recharge Qi et barre de son 5.1 Devialet

Si on rentre dans les détails techniques, la Freebox Delta intègre une puce Qualcomm Snapdragon APQ 8098 (une autre référence du Snapdragon 835) épaulée par 2 Go de RAM et 32 Go de stockage. Cela permet à la box de proposer un lecteur NFC, une connexion Bluetooth 4.1 et une connexion Wi-Fi 5 (802.11 ac) en 2×2 et MU-MIMO.

À l’arrière, la box intègre une prise HDMI 2.1 compatible e-ARC et 4K HDR10, avec en plus une entrée son S/PDIF, une entrée antenne TNT DVB-T2, un port USB 3.0 classique, deux ports USB-C 3.0 (dont un pour l’alimentation) et deux ports Ethernet RJ45. Dernier composant : le haut du châssis intègre un socle de recharge sans-fil Qi pour la télécommande, également compatible avec la recharge de smartphones.

Un système d’exploitation développé par Free

L’important avec une box TV moderne, c’est bien sûr le logiciel. Contrairement à ce que l’opérateur avait proposé avec la Freebox Mini 4K, on ne retrouve pas ici Android TV, mais un système d’exploitation conçu en interne par Free.

Ce système ne met plus la navigation de chaîne en chaîne comme ça pouvait être le cas avec les précédentes de générations, mais réfléchi plutôt en termes de programme. Ainsi, L’utilisateur peut lancer une recherche sur un sujet, un thème ou une émission, et la Freebox va tenter de trouver le contenu le plus pertinent à travers tous ses services : les chaînes de Freebox TV, de Canal, Netflix, YouTube ou encore les fichiers stockés sur le NAS du Freebox Server. Cette recherche peut notamment se faire grâce à « Ok Freebox », l’assistant vocal développé par Free qui gère également des fonctions de la box TV et du pack sécurité. Le Player propose aussi Alexa d’Amazon, pour des commandes plus générales comme la lecture d’informations, de la météo, la gestion des rappels ou encore l’infotrafic.

En se passant d’Android, Free fait aussi le choix de se passer du Play Store. Cela signifie que le nombre d’applications disponibles se compte sur les doigts d’une main, même si Free fournit un kit de développement permettant à chacun de créer des applications pour la plateforme. L’opérateur continue également de travailler à des partenariats pour intégrer les services les plus populaires sur sa box. On espère par exemple que Molotov fera un jour son arrivée, le service serait bien pratique en cas de résiliation chez Free, pour continuer à avoir accès à un bouquet de chaînes de télévision.

Où acheter le Free Freebox Delta au meilleur prix ?

Ce qu’il faut retenir

Si au niveau matériel, le Player Devialet est l’appareil le plus complet de ce comparatif, ce n’est pas le cas concernant son logiciel. Les écosystèmes Android TV et tvOS bénéficient d’une exposition internationale et donc de toute l’attention des développeurs qui proposent toutes les applications et les services à la mode sur ces plateformes. Toutefois, Free a toujours assuré un très bon suivi logiciel sur ses produits, et devrait ajouter de nouvelles fonctionnalités tout au long de la vie de la Freebox Delta.

La richesse de cette box peut aussi être sa faiblesse : si vous possédez déjà l’un des éléments qui composent l’offre de Free (le son 5.1 ou le NAS par exemple), elle perd de son intérêt. En revanche, sur une nouvelle installation, c’est la box la plus complète du marché.

Nvidia Shield TV

Depuis son lancement en 2015, la Nvidia Shield TV est l’une de nos box préférés sur FrAndroid. Il faut dire qu’elle propose tout ce que l’on attend d’une box sous Android TV, et même plus.

Véritable petite console de jeu

Que ce soit le modèle de 2015 ou de 2017, la Nvidia Shield TV intègre une puce Tegra X1 épaulée par 3 go de RAM et 16 ou 500 Go de stockage. Il est possible d’étendre cet espace de stockage grâce aux 2 ports USB 3.0 situés au dos de l’appareil, à côté du port Ethernet, du port HDMI 2.0 et du connecteur d’alimentation. La connexion peut également se faire en Wi-Fi 5 (802.11ac) et Bluetooth 4.1.

L’intérêt de la puce Tegra X1 est qu’elle mise sur ses performances graphiques, permettant à la Nvidia Shield de devenir une véritable petite console de jeu. Plus précisément, en plus des jeux Android que l’on retrouve sur smartphone, la Shield propose avec sa manette un catalogue de jeux qui sont auparavant sortis sur PlayStation 3 et Xbox 360. Elle est également compatible avec les émulateurs de plusieurs consoles de jeux, comme la PlayStation 1, la Nintendo DS ou la Gamecube.

Android TV, une plateforme mature

On l’a dit, la Nvidia Shield TV tourne sous Android TV. Ce système a évolué d’année en année, comme l’écosystème d’application qui l’accompagne. Désormais la plateforme est mature et propose tous les services à la mode : de YouTube à Twitch en passant par Molotov, Amazon Prime Video et Netflix. Les chaînes comme TF1, Canal+ ou France 24 proposent également directement leurs applications dans le Play Store.

 

 

Nvidia ajoute en plus plusieurs fonctionnalités, comme la possibilité de partager facilement des captures d’écran ou des extraits de jeux sur des services tels que Twitch. On pense également à la possibilité de jouer en streaming à des jeux installés sur un PC de jeu, ou carrément depuis le cloud avec l’abonnement GeForce Now.

Où acheter le Nvidia Shield TV (2017) au meilleur prix ?

Ce qu’il faut retenir

La Nvidia Shield TV est la box la plus performante du marché sous Android TV. Cela lui permet faire tourner des jeux et donc de proposer un usage supplémentaire comparé à d’autres box du marché.

Elle a contre elle son ancienneté sur le marché, le modèle de 2017 n’étant qu’une petite variante de l’appareil lancé en 2015. On espère que Nvidia proposera bientôt une nouvelle génération.

Apple TV 4K

Comme souvent avec les produits de la marque, l’Apple TV 4K se veut être un appareil minimaliste. C’est donc une petite boîte noire de 10 cm de côté que l’on place discrètement à côté de sa TV avec une connectique là aussi minimale : de l’Ethernet RJ45 et un port HDMI 2.0a, c’est tout. Le boîtier se connecte également en Wi-Fi 5 (802.11 ac MIMO) et Bluetooth 5.0.

Les performances de l’Apple A10X intégré avec ses 32 ou 64 Go de stockage ne seront pas vraiment mises à rude épreuve. Apple a bien tenté de pousser les développeurs de jeux à proposer le titre sur sa box, mais celle-ci reste avant tout dédiée à l’audio et la vidéo.

Le HDR est ici aussi géré avec les normes HDR10 et Dolby Vision.

Pensé pour l’écosystème Apple

L’Apple TV tourne sous tvOS, un dérivé d’iOS adapté pour la box. L’interface ne devrait donc pas dépaysé les adaptes de la pomme qui ont déjà un iPhone dans leur poche.

L’Apple TV

 

Une nouvelle fois, ici grâce à l’App Store, on a accès à toutes les applications populaires (Netflix, OCS, etc.), mais on retrouve aussi les applications d’Apple en exclusivité comme Photos, Apple Music ou Podcasts. Surtout, l’Apple TV 4K est la seule à proposer les films et séries TV en VOD du catalogue iTunes. Le système propose une navigation à la fois fluide et simple.

Ce qu’il faut retenir

L’Apple TV 4K est sans aucun doute le produit le plus simpliste de ce comparatif. Il va à l’essentiel : une petite boîte pensée pour ajouter des services modernes à une télévision et y diffuser de l’audio et de la vidéo.

Comme souvent avec Apple, il ne sera pas question ici de bidouiller, d’installer des jeux ou des applications soi-même, ou encore d’avoir accès à des jeux en émulation. Il faudra se contenter de l’expérience prévue par la pomme, et de son App Store rigoureusement contrôlé.

Quel est la box TV idéale ?

Après ce passage en revue des trois box, il est intéressant de constater qu’elles proposent chacune une expérience assez différente, même si dans les grandes lignes on pourra retrouver nos services préférés sur les trois appareils, et c’est bien là l’essentiel.

La box idéale se choisit presque d’elle-même. Si vous avez déjà un pied dans l’écosystème Apple avec un iPhone, un Mac ou un iPad, vous serez sans doute intéressé par l’Apple TV qui s’intégrera bien mieux avec vos services Apple.

Avec un prix de vente de 480 euros, et associé à un forfait à 49,99 euros par mois, la Freebox Delta s’adresse avant tout à un public qui n’aurait aucun équipement à sa disposition, notamment pas de système son 5.1. Elle aura en tout cas fort à faire pour convaincre face à de très bonnes solutions commercialisées autour des 200 euros.