iPhone 12 Pro Max vs Samsung Galaxy Note 20 Ultra : lequel est le meilleur smartphone ?

 

Vous cherchez un smartphone suffisamment puissant pour répondre à toutes vos exigences du quotidien et surtout à votre envie de faire de bonnes photos ? L'iPhone 12 Pro Max et le Galaxy Note 20 Ultra de Samsung sont de ceux qui cochent tous les cases d'un excellent smartphone premium. On les a comparés pour vous aider à faire votre choix.

L'iPhone 12 Pro Max et le Samsung Galaxy Note 20 Ultra

L’iPhone 12 Pro Max et le Samsung Galaxy Note 20 Ultra // Source : Frandroid

Avec son iPhone 12 Pro Max, Apple vise clairement les photographes et les amateurs de grand écran avec un smartphone qui voit encore plus grand et plus puissant. Un créneau sur lequel est aussi positionné le Galaxy Note 20 Ultra de Samsung. Chacun a des atouts à faire valoir qui peuvent faire basculer votre préférence.

Vous ne savez pas lequel des deux choisir ? Pour vous aider, voici un comparatif détaillé des deux smartphones premium.

Fiches techniques des iPhone 12 Pro Max et Samsung Galaxy Note 20 Ultra

Modèle Apple iPhone 12 Pro Max Samsung Galaxy Note 20 Ultra
Version de l'OS iOS 14 Android 10 Q
Interface constructeur N/C Samsung One UI
Taille d'écran 6.7 pouces 6.9 pouces
Définition other 3200 x 1440 pixels
Densité de pixels 458 ppp 508 ppp
Technologie OLED Super AMOLED
SoC A14 Bionic Exynos 990
Puce Graphique (GPU) Apple GPU Mali-G77 MP11
Mémoire vive (RAM) N/C 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go, 512 Go 256 Go, 512 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Capteur 1 : 108 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 12 Mpx 10 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS 8K@30 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax) Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Non Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) Lightning USB Type-C
Batterie N/C 4500 mAh
Dimensions 78.1 x 160.8 x 7.4mm 77.2 x 164.8 x 8.1mm
Poids 226 grammes 208 grammes
Couleurs Noir, Argent, Or, Bleu Noir, Orange
Prix 1 229 € 1 099 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Le comparatif en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Du grand format

Bataille de taille en vue ! Le Galaxy Note 20 Ultra est grand (164,8 mm), légèrement plus que l’iPhone 12 Pro Max qui voit plus haut cette année (160,8 mm). Mais celui-ci, tout en acier et verre, est plus lourd (228 g contre 202 g).

L’iPhone 12 Pro Max arbore un nouveau design pour un smartphone à la pomme. Il est beaucoup plus droit que ses prédécesseurs, rappelle le look de l’iPhone 5/5s ou de l’iPad Pro en condensé.  Il a le mérite de bien tenir en main et d’éviter les glissades comme certains modèles plus arrondis. Tout aussi rectangulaire, le Galaxy Note 20 paraît plus en rondeur et élancé. C’est un autre style en main, mais les deux produits sont extrêmement premium sur leurs finitions, avec un cadre en aluminium pour le Galaxy Note, des contours en acier pour l’iPhone.

Ah, l’encoche ! Pour certains, c’est une aberration qu’elle existe encore et de cette taille. Chez Apple, on évoque une présence nécessaire pour embarquer le système ultra sécurisé de reconnaissance faciale Face ID. Plus costaud que la concurrence, il a également besoin de plus de place sur l’écran. Mais cela a un impact sur le taux d’occupation de l’écran qui n’est plus que de 87%. Mieux qu’auparavant avec des bords affinés et une diagonale d’écran portée à 6,7 pouces, mais nettement moins que sur le Galaxy Note 20 Ultra qui embarque un écran de 6,9 pouces dans des dimensions quasi identiques.

Si vous cherchez de l’espace visuel, vous allez être ravi avec le dernier Samsung haut de gamme. Ici, la caméra se fait discrète dans un mini-poinçon sur le haut de l’écran, pile au centre. Les bords sont quasi inexistants et il en résulte une immersion totale dans l’image. Le lecteur d’empreinte a été positionné sous l’écran chez Samsung. Un choix esthétique, mais pas toujours fonctionnel. Il reste capricieux dans sa reconnaissance d’empreinte.

Samsung Galaxy Note 20 Ultra lecteur d'empreintes

Le lecteur d’empreintes dans l’écran du Samsung Galaxy Note 20 Ultra // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Et si vous veniez à faire tomber votre smartphone, l’écran semble bien protégé dans les deux cas. Apple a vanté le Ceramic Shield de son iPhone 12, promis quatre fois plus résistant aux chutes et chocs grâce aux cristaux de nanocéramique fondus dans le verre. Samsung a doté son Galaxy Note 20 Ultra du verre de protection Gorilla Victus, conçu par Corning et également annoncé quatre fois plus résistant aux chutes. L’entreprise américaine spécialisée dans la fabrication de verre et de céramique est derrière les deux procédés qui s’avèrent donc tout aussi résistants, mais avec des compositions différentes.

Au dos, les modules photo sont positionnés tous deux en haut à gauche et sont assez protubérants. Même s’il est légèrement plus épais que celui de l’iPhone 12 Pro, l’appareil photo du 12 Pro Max occupe cependant moins de place que celui du Galaxy Note 20 Ultra. Ce dernier est positionné dans un domino dont tout l’espace n’est pas occupé par des capteurs, l’autofocus ou le flash, et qui, de fait, donne une impression de taille énorme. C’est élégant, mais cela déséquilibre massivement le smartphone quand il est posé sur le dos.

Le dos noir ou blanc glossy du Galaxy Note 20 Ultra est un repère à traces de doigt. On lui préférera le revêtement mat couleur cuivre, plus agréable à l’oeil et à l’usage. Côté Apple, le dos en verre mat des iPhone 12 Pro Max officie un peu moins comme relevé d’empreintes. Petit coup de coeur pour le bleu Pacifique sobre. Mais attention, le contour en acier aime, lui, beaucoup les empreintes.

Samsung Galaxy Note 20 Ultra USB

Le port USB-C du Samsung Galaxy Note 20 Ultra // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La différence entre les deux modèles tient aussi de l’usage. Le Galaxy Note 20 Ultra dispose d’un emplacement pour son stylet S Pen toujours présent. Les deux modèles sont certifiés IP68 pour résister à l’eau et à la poussière. Apple pousse même cela vers un record : jusqu’à 6 m d’immersion durant 30 minutes.

Samsung toujours une référence, surtout en 120 Hz

Malgré les progrès d’Apple, Samsung reste une référence en terme d’écran avec sa dalle Super Amoled QHD+ (3200 x 1440 pixels). Le rendu des couleurs est superbe, même s’il faut parfois régler quelque peu sa calibration. Il y ajoute un contraste parfait et une luminosité record (877 cd/m²) pour faire profiter de sa qualité dans n’importe quel environnement lumineux.

L’iPhone 12 Pro Max n’a pas à rougir de son écran Super Retina XDR (2 778 x 1 284 pixels). Il est parfaitement calibré, contrasté et lumineux (luminosité annoncée jusqu’à 1 200 nits en HDR). Et son rendu des couleurs s’avère extrêmement fidèle. Mais il reste un ton en dessous du Super Amoled de Samsung. Il a pour lui l’ajout de la fonction True Tone qui automatise la colorimétrie en fonction de la luminosité ambiante. De sorte que, quels que soient votre situation, l’éclairage, l’heure du jour ou de la nuit, tout est fait pour que vous puissiez profiter de l’écran dans les meilleures conditions possibles. Apple a ainsi simplifié au maximum les réglages, car aucun ajustement personnalisé n’est possible.

Apple n’est toujours pas décidé à changer son taux de rafraîchissement et préfère optimiser ses applications comme ses animations pour fluidifier l’affichage. On en reste toujours sur du 60 Hz sur l’iPhone 12 Pro Max. Le Galaxy Note 20 Ultra est, lui, passé au 120 Hz, avec en prime une nouvelle technologie de rafraîchissement adaptatif de l’écran permettant d’osciller entre 10 et 120 Hz selon vos besoins. Pour être honnête, un 60 Hz bien optimisé n’aura pas immédiatement grand-chose à envier au 120 Hz… sauf si vous faites le chemin inverse et là, vous allez remarquer la différence dans la fluidité de la navigation notamment.

iOS 14 vs One UI

iOS 14 est toujours simple, rapide et intuitif. Évidemment si vous venez d’Android, il y a quelques ajustements à faire et des automatismes à prendre. Mais la version d’iOS 14 ne va pas tant vous décontenancer que ça avec l’ajout des widgets et de la bibliothèque d’apps. Tout est très facile à comprendre et à configurer. On apprécie surtout les très nombreux réglages pour l’accessibilité qui permettent à l’iPhone d’être utilisé par tous, quelles que soient les possibilités et capacités. A ce niveau-là, Apple a un avantage. Et ses fonctions supplémentaires telles que le Back tap qui permet de configurer des raccourcis en tapant au dos de l’iPhone ont été pensées avec l’accessibilité en tête avant de servir à tous les utilisateurs.

Samsung a concocté un OneUI de plus en plus efficace et qui tend aussi à aller piocher chez la concurrence ce qu’elle fait de mieux. Et le Galaxy Note 20 Ultra embarque nativement la version 2.0 plus intuitive qui propose également davantage de personnalisations et d’interactions parfaitement adaptées à un grand écran. Le stylet lui offre un avantage intéressant et original sur la concurrence avec la possibilité de servir de télécommande pour prendre des photos à distance, faire des présentations, en plus de l’écriture (avec des outils de reconnaissance pour transformer vos écrits en texte) et du dessin optimisés. Si vous en avez l’utilité, il est un atout de choc.

La nuit appartient aux plus polyvalents

C’est le coeur de la bagarre entre les deux smartphones premium et là où ils risquent bien de faire la différence auprès de leurs adeptes. Si Samsung joue les chiffres avec un capteur principal de 108 Mpx, Apple mise sur son LiDAR pour appuyer ses progrès en photo de nuit.

Sur le Galaxy Note 20 Ultra :

  • un capteur principal de 108 Mpx ;
  • un ultra grand-angle de 12 Mpx ;
  • un téléobjectif x5 de 12 Mpx.

Sur l’iPhone 12 Pro Max :

  • un grand angle de 12 Mpx (f/1,6);
  • un ultra grand-angle de 12 Mpx (f/2,4) et un champ de vision de 120°;
  • un téléobjectif x 2,5 de 12 Mpx (f/2,2);
  • Capteur LiDAR.

Le Galaxy Note 20 Ultra affole les compteurs avec son capteur de 108 Mpx qui va pousser la qualité (et le poids) des photos. Il propose globalement des clichés très contrastés, un excellent zoom (dans la limite du raisonnable pour ne pas perdre en qualité avec le x50 par exemple) et un mode portrait très efficace. Lorsque les lumières sont déjà vives, le smartphone sud-coréen aura tendance à les accentuer et à saturer le rendu. De nuit, le Galaxy Note 20 Ultra propose des photos assez nettes, notamment dans les angles et plus détaillées dans les zones sombres. Mais il a tendance à trop éclairer certaines scènes, ce qui fait perdre un peu de naturel au rendu final.

Comme son rival, l’iPhone 12 Pro Max est très bon dans les scènes du quotidien, notamment pour des personnes en mouvement. Il a aussi pour lui que la prévisualisation avant photo est fidèle au résultat final. C’est assez rare pour être signalé. Du côté des couleurs et des contrastes, il est tout aussi fidèle à la réalité. Son algorithme qui s’enrichit de vos tentatives pour comprendre votre façon de photographier, le SmartHDR 3, qui détaille mieux les éléments, et Deep Fusion qui « recomposent » votre photo en en prenant plusieurs à la fois pour en compiler les meilleures parties pour composer le rendu final, font des miracles dans la majorité des situations. Il a peut-être un peu plus de mal que le Galaxy Note à bien détourer en mode portrait ou à gérer une source de lumière plus forte dans un coin de la photo qu’il aura tendance à suréclaircir.

Si la mise au point est plutôt laborieuse côté Samsung, chez Apple, elle profite du capteur LiDAR pour être ultra rapide, notamment lorsque la luminosité baisse. La photo de nuit et surtout le mode portrait en profitent. C’est d’ailleurs en basse lumière que l’iPhone sait s’illustrer en restant réaliste. Il a d’ailleurs porté le mode nuit sur tous ses capteurs, caméra selfie comprise, ce qui n’est que trop rarement le cas chez la concurrence (il fonctionne aussi en vidéo même accélérée). L’iPhone a cependant un peu de mal avec son zoom restreint à x2,5 et pas optimal de nuit. Mais s’il y a un point agréable à noter, c’est aussi la stabilisation désormais sur le capteur principal de l’iPhone 12 Pro Max et non plus sur le module photo. Si vous tentez de prendre une photo dans un véhicule en mouvement ou toute autre situation, la stabilisation est impressionnante. C’est surtout visible en vidéo avec la sensation d’un long travelling si vous filmez en courant tant l’image bouge très peu.

Côté vidéo, l’iPhone peut filmer jusqu’en 4K/60 IPS avec Dolby Vision HDR 10-Bit. La vidéo est riche en détails et lumineuse, avec d’excellents contrastes. Il est même possible d’éditer les vidéos directement depuis l’iPhone et son app Appareil photo avant de les lire sur l’écran du smartphone ou toute autre appareil compatible HDR et Dolby Vision. Dans ce domaine, Apple a encore de l’avance sur la concurrence même si le Galaxy Note 20 Ultra se targue de filmer en 8K/24 IPS, mais cela reste gadget, faute de supports démocratisés pour lire la vidéo.

L’A14 Bionic surpasse l’Exynos 990

Comme toute la gamme d’iPhone 2020, l’iPhone 12 Pro Max est équipé de la puce A14 Bionic gravée en 5 nm. On ne vante plus les prouesses du Soc d’Apple qui a affolé tous les benchmarks. Il gère tout sereinement, des jeux les plus gourmands au lancement successif de plusieurs apps, même celles faisant appel au plus de ressources. À aucun moment et dans aucune situation, l’iPhone 12 Pro Max ne flanche, ne ralentit ou ne se bloque.

C’est un monstre de puissance quand il s’agit de se servir de l’IA, ou du neural engine, pour lancer de multiples opérations en photo ou vidéo et apprendre de vos usages. Et il a le mérite de ménager la batterie de l’appareil.

Modèle Apple iPhone 12 Pro Max Samsung Galaxy Note 20 Ultra
AnTuTu 8 653687 539490
AnTuTu CPU 177519 N/C
AnTuTu GPU 267037 N/C
AnTuTu MEM 117275 N/C
AnTuTu UX 91856 N/C
PC Mark 2.0 N/C 11863
3DMark Slingshot Extreme 5248 6637
3DMark Slingshot Extreme Graphics 6348 8142
3DMark Slingshot Extreme Physics 3267 4030
3DMark Wild Life 6667 N/C
3DMark Wild Life framerate moyen 39 FPS N/C
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 59 / 90 FPS 26 / 20 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 45 / 71 FPS 45 / 39 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 177 FPS 91 / 102 FPS
Lecture / écriture séquentielle N/C 1748 / 800 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire N/C 48600 / 56300 IOPS
Voir plus de benchmarks

Face à lui, l’Exynos 990 gravé en 7 nm est un peu plus léger. Samsung a décidé, en Europe, de ne pas doter son Galaxy Note20 Ultra du Snapdragon 865+, le processeur de Qualcomm qui rivalise avec l’A14 Bionic. C’est fluide pour le quotidien, faire fonctionner des applications, naviguer, regarder du streaming vidéo. Mais lorsque c’est pour un jeu gourmand en ressources comme Fortnite, des chutes de framerate se sont manifestées lors de nos tests lors de séquences très animées (mouvements de caméra en saut de parachute ou en étant dans un véhicule). Une mise à jour devrait corriger cela.

Le Galaxy Note20 Ultra associe au Exynos 900 12 Go de mémoire vive et 256 Go en UFS 3.1 pour le stockage. De son côté, l’iPhone 12 Pro Max compte sur 6 Go de mémoire vive, un record pour un iPhone, ainsi qu’une base de 128 Go de stockage NVMe. Avec sa gestion des vitesses d’écriture/lecture et de la puissance utilisée à bon escient, Apple ne juge toujours pas utile de rentrer dans la course à toujours plus de RAM comme c’est souvent le cas chez la concurrence.

Avec deux systèmes d’exploitation différents, aux comportements et accents mis sur des points différents, il est souvent compliqué de comparer basiquement deux fonctionnements de smartphones, même s’ils font tourner les mêmes applications ou jeux. Il faut s’en remettre alors à des speed tests. Et à ce jeu-là, comme l’a démontré un Youtubeur Tech corroborant les résultats de nos benchmarks, l’A14 Bionic d’Apple domine les débats, même devant le Snapdragon 865+ de Qualcomm. Seul le Kirin 9000 du Mate 40 Pro de Huawei paraît lui tenir possiblement tête.

La bonne surprise de l’iPhone, la mauvaise de l’absence de chargeur

Apple a fait de gros progrès au niveau de l’autonomie depuis la génération iPhone 11. L’iPhone 11 Pro Max affichait une durée de vie nettement rallongée. Son successeur fait aussi bien, si ce n’est même un peu mieux. On tient beaucoup plus facilement une bonne journée et demie voire davantage pour un usage assez classique. La puce A14 Bionic et diverses optimisations compensent une batterie un peu légère sur le papier (entre 3700 et 3900 mAh selon différents sites qui ont ouvert l’iPhone). Dans les faits, Apple annonce environ 20h d’autonomie en navigation et 17h en streaming vidéo, et nous en avons été très proches.

À côté, malgré 4500 mAh sur la fiche technique, le Galaxy Note 20 Ultra s’avère moins endurant. En laissant le mode 120 Hz adaptatif et en l’utilisant activement, vous pourrez tenir une journée sans problème. Mais il souffre davantage si vous commencez à ouvrir plusieurs applications et à vaquer de l’une à l’autre. Et One UI ne kill pas les apps en arrière-plan pour qu’elles se relancent plus rapidement, ce qui porte préjudice à l’autonomie. À moins de rebasculer en mode 60 Hz… comme l’iPhone.

La recharge inversée est toujours présente sur le Note 20 Ultra

La recharge inversée est toujours présente sur le Note 20 Ultra // Source : Samsung

Apple a apporté quelques améliorations à son iPhone 12 Pro Max cette année au niveau de la batterie : l’ajout des aimants MagSafe sous le châssis au dos qui permettent une recharge par induction plus précise, car le chargeur va désormais mieux se fixer pour optimiser la puissance sur la bonne zone. Et il a fait le choix d’une charge rapide qui permet de récupérer 50% d’autonomie en 30 minutes. Mais encore faut-il avoir le bon adaptateur 20 W au bout du câble Lightning/USB-C. Celui-ci n’est plus fourni dans la boîte, au grand dam de beaucoup d’utilisateurs qui vont devoir investir, à moins d’avoir un appareil avec un port USB-C, un iPad Pro ou un iPhone 11 Pro Max avec le chargeur adéquat.

Le chargeur MagSafe d’Apple

Le chargeur MagSafe d’Apple

A l’inverse, le Galaxy Note 20 Ultra compte sur la panoplie complète de l’autonomie : un chargeur 25 W dans la boîte, la charge sans fil intégré et la possibilité de faire de la recharge inversée pour un autre appareil ou accessoire.

Du son efficace

Les deux smartphones ont fait l’impasse sur le port jack. Pour écouter de la musique, il faudra profiter de modèles Bluetooth ou des écouteurs fournis qui se branchent sur le port de chargement. Chaque modèle profite de deux haut-parleurs stéréo compatibles Dolby Atmos (pour les écouteurs) avec un son assez agréable et bien spatialisé. C’est puissant et clair, mais ne cherchez pas à les transformer en enceinte en poussant trop fort le volume. Le Galaxy Note 20 Ultra propose aussi l’option Adapt Sound qui vous permettra d’ajuster le son à votre goût après une calibration rapide.

Concernant les appels téléphoniques, nous n’avons eu aucun souci rencontré avec l’un ou l’autre des smartphones. Les voix sont claires, même dans un environnement bruyant. Elles seront alors perceptibles sans que le bruit arrière ne vienne les couvrir.

Déjà prêt pour la 5G

Les deux smartphones sont compatibles avec la 5G sub-6 GHz qui va être progressivement disponible en France chez tous les opérateurs. Le Galaxy Note 20 Ultra a le mérite d’y ajouter les ondes millimétriques qui ne seront exploitées que dans un second temps.

Si vous avez besoin de plusieurs lignes, sachez que l’iPhone 12 Pro Max ne peut embarquer qu’une seule carte nano-SIM. Il faudra ensuite miser sur une eSIM. Le Galaxy Note 20 Ultra, quant à lui, possède deux emplacements nano-SIM. Mais l’un d’eux peut laisser sa place à une carte microSD pour ajouter du stockage et vous pourrez profiter alors de l’eSIM pour ajouter une ligne.

L’iPhone 12 Pro Max comme le Galaxy Note 20 Ultra sont compatibles Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.0. On notera l’intégration dans l’iPhone de la puce U1 (Ultra Wideband) qui permet une localisation plus précise. Cela a le mérite d’accélérer et faciliter un transfert de fichier entre appareils Apple compatibles (Apple Watch et HomePod mini dans un premier temps, d’autres à venir) en les pointant l’un vers l’autre.

Lequel choisir ?

Que ce soit au niveau du design comme de savoir si vous préférez iOS ou Android, tout est une affaire de goût sur deux points essentiels lors de l’achat d’un smartphone. Le Galaxy Note 20 Ultra et l’iPhone 12 Pro Max sont deux produits premium avec de multiples qualités et vous ne serez pas déçu quel que soit votre choix. Le dernier-né d’Apple a pour lui sa puissance et des performances qui devraient lui permettre de durer dans le temps et d’encaisser de nombreuses mises à jour avant de mettre un genou à terre. Chose surprenante, même au niveau de l’autonomie, il domine son rival.

Côté photo, Samsung a toujours su jouer son va-tout. De jour, le Galaxy Note 20 Ultra est précis et détaillé. Ses couleurs sont peut-être moins fidèles à la réalité, mais il est une valeur sûre. Légèrement moins de nuit où le LiDAR de l’iPhone 12 Pro Max est un très bon allié pour juger de la distance entre l’objet de votre photo et l’appareil, permettant un meilleur rendu. Choisir entre les deux pourra se faire éventuellement sur le prix avec une différence notable, notamment avec un stockage doublé chez Samsung par rapport à l’iPhone pour un prix moindre. Mais les deux sont prêts pour le futur avec leur compatibilité 5G.

Pour en savoir plus sur chacun de ces deux smartphones, n’hésitez pas à consulter nos tests complets :

Prix et disponibilité de l’iPhone 12 Pro Max et du Galaxy Note20 Ultra

L’iPhone 12 Pro Max est disponible à partir de 1 259 euros en version 128 Go de stockage, 1 379 euros en version 256 Go et 1 609 euros en 512 Go, sur le site d’Apple, chez tous les opérateurs et les e-commerçants.

Lancé à 1309 euros, le Galaxy Note 20 Ultra a vu son prix sérieusement chuter pour démarrer à 1149 euros pour 256 Go de stockage sur le site de Samsung (1249 euros pour 512 Go). Il est même facile de le trouver chez certains revendeurs à moins de 1000 euros.

Les derniers articles