Vous connaissiez peut-être déjà le titre de gestion L’Âge de Glace : Le Village, signé Gameloft. L’éditeur revient aujourd’hui en plein été avec un titre aux tonalités hivernales : L’Âge de Glace : Aventures. Cette fois, il s’agira de partir à la recherche des animaux dont Sid le paresseux a été séparé, afin de recréer le troupeau dans son ensemble.

L'Âge de Glace

On ne vous présente plus Scrat l’écureuil qui, dans sa recherche effrénée de glands pour passer l’hiver, accumule les bourdes. Dans le dernier titre de Gameloft, on ne change pas l’esprit de L’Âge de Glace puisque l’animal, en plantant son précieux gland dans la glace, crée une faille qui laisse Sid d’une part, et ses amis de l’autre. Il devra donc récupérer un à un les animaux dont il a été séparés en naviguant des uns aux autres grâce à son navire préhistorique. Le pitch, on sen doute, n’est qu’un prétexte : il s’agit d’accumuler les mini-jeux qui permettront à la fois de sauver des animaux préhistoriques et de récolter une monnaie virtuelle utile en cours de jeu. Car comme souvent chez Gameloft, L’Âge de Glace : Aventures est un titre freemium : s’il est gratuit à l’achat, il réclamera au fur et à mesure du jeu la dépense d’une monnaie virtuelle qui, en cas de manque, devra être achetée en écus sonnants et trébuchants. On remarquera à ce titre que Gameloft a fourni un effort de pédagogie, puisqu’à l’ouverture du jeu, destiné essentiellement aux enfants, un long message expliquant le fonctionnement des micro-paiements aux petits comme à leurs parents s’affiche.

Pour le reste, il s’agira d’explorer des univers glacés ou des zones de jungle, de remporter des mini-défis pour sauver chaque animal perdu et le ramener au village, dans un esprit casse-tête ou runner. Gameloft semble assez fier d’avoir produit un jeu usant des voix officielles de la saga animée, mais que l’on ne s’y trompe pas : il s’agit des voix anglophones, et pour les francophones, il faudra malheureusement passer par un système de sous-titres qui ôteront un peu du plaisir de jouer à ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare. Le jeu s’appuie également sur une dimension sociale, puisqu’il est possible d’inviter ses amis à jouer. L’Âge de Glace : Aventures est finalement très enfantin, et s’il vous amuse quelques minutes, finira probablement entre les mains d’un plus petit que vous. Qui apprécieront, comme les plus grands d’ailleurs, les jolis graphismes 3D de ce titre sorti plus de deux ans après le premier opus de Gameloft, L’Âge de Glace : Le Village. Destinée en somme aux enfants et aux inconditionnels de la saga, l’app est compatible avec smartphones et tablettes dès Android 4.0, et pèse 24 Mo au téléchargement (prévoyez un peu plus de 70 Mo supplémentaires au premier démarrage).