Et voici les 6 coups de gueule de la rédaction au MWC 2017.

Le Mobile World Congress 2017 s’est achevé jeudi, mettant un terme à 6 journées intenses très riches en annonces. En plus des ses coups de cœur, la rédaction vous livre ses déceptions et ses coups de gueule.

Et pour une vision plus large des annonces du salon, nous vous invitons à consulter ces 3 récapitulatifs :

La déception d’Ulrich : la Samsung Galaxy Tab S3

Même si la Galaxy Tab S3 est très bien équipée, en particulier avec son écran HDR et ses haut-parleurs AKG, Samsung a manqué d’ambition : il nous dévoile un concurrent de l’iPad dans une seule taille d’écran, avec un design sans aucune prise de risque… une tablette ennuyeuse (et onéreuse) !

La coup de gueule de Romain : le clone Huawei P10

Je pensais que Huawei, un constructeur qui a fait ses preuves, avait passé l’âge… Mais ça faisait longtemps que nous n’avions pas vu un smartphone aussi éhontément inspiré d’un iPhone que le P10. Les proportions, les rayons de courbure, la position des antennes sur la tranche, la position des appareils photo ou encore l’ordre et le nombre des différents trous sur la tranche inférieure, tout ceci est identique. La liste des différences est bien plus courte.

La déception de Vincent : le sabotage du Samsung Galaxy S8

J’aurais vraiment bien aimé voir le Galaxy S8 de Samsung présenté au MWC. Malheureusement, il semble que le géant coréen souhaite attendre la fin du mois de mars pour pouvoir profiter d’un boulevard médiatique totalement consacré à la sortie de son produit. En plus de ne pas avoir pu prendre en main le Galaxy S8 lors du MWC, nous n’avons pas non plus pu prendre en main de smartphone équipé d’un Snapdragon 835 ! Samsung semble s’être accordé les premiers stocks du nouveau SoC de Qualcomm. Le Sony Xperia XZ Premium intègre bien un Snapdragon 835, mais nous avons seulement pu jouer avec un prototype totalement instable. Il semble donc bel et bien que Samsung ait plus ou moins tué le MWC cette année…

Le coup de gueule de Manu : le Snake du Nokia 3310

Mon coup de gueule concerne le nouveau Nokia 3310, et plus particulièrement son nouveau jeu Snake. Jeu mythique s’il en est, le Snake II a droit ici à une réédition haute en couleurs par Gameloft. Malheureusement, cette tentative de remise au goût du jour est encore plus ratée que le téléphone lui-même. Non seulement le passage à la couleur ne fait pas honneur au jeu et lui fait perdre grandement en lisibilité, mais le gameplay a lui aussi été modifié, ce qui en gâche toute sa saveur.

 

La déception de Cassim : les fuites

Comme pour chaque événement, le moment le plus important du salon n’était pas le salon en lui-même, mais les conférences des fabricants où ils annoncent leurs nouveautés pour l’année. Problème, il y a eu tellement de fuites avant les officialisations que la surprise n’était plus là. Plutôt que d’essayer de rebondir intelligemment sur le fait que l’audience connaissait parfaitement ce qui allait être dévoilé lors des conférences, les fabricants ont déroulé leur programme comme si rien ne s’était passé. Résultat, les conférences étaient très ennuyeuses et les fabricants s’attardaient longuement sur des détails déjà connus. On aimerait voir les fabricants tenter d’autres approches, ou changer le style de leurs présentations, qui par ailleurs, se ressemblent toutes.

 

Le coup de gueule d’Omar : le bad buzz de Huawei

Un salon aussi grand que le MWC attire forcément du monde. C’est pourquoi autant de fabricants en profitent pour y annoncer de nouveaux produits, et c’était notamment le cas de Huawei. Sans surprise, la foule s’est pressée à l’entrée de la salle de conférence située dans le cœur de Barcelone. Cependant, le nombre de personnes conviées dépassait largement celui que l’enceinte pouvait accueillir. C’est ainsi que 300 à 400 journalistes et invités se sont vus refuser l’accès par les équipes en charge de la sécurité. Même les employés de Huawei ne pouvaient pas entrer, contraints de rester dehors. L’entreprise a donc vraiment très mal organisé son événement et a ainsi provoqué l’un des bad buzz de ce MWC 2017.

Le coup de gueule de Camille : le Nokia 3310 (bis)

Comment ne pas être déçue par la présentation du nouveau Nokia 3310 ? Après avoir fait monter la hype, nous avoir replongés avec passion dans cette époque où il suffisait de sortir de notre poche le populaire Nokia 3310 pour avoir l’air cool. Les outils, les sonneries, les coques interchangeables, les parties de Snake II… et puis c’était aussi un rapport qualité/prix imbattable et une bonne solidité. Malheureusement le Nokia 3310 de 2017 ne permet pas de retrouver ce qui faisait le succès de l’original, qu’il s’agisse de son design, des matériaux utilisés, de l’écran ou même le très contestable jeu Snake… Quand on joue sur la fibre nostalgique en bafouant nos souvenirs, cela s’appelle une faute de goût. C’est en tout cas ce que donne cette nouvelle version du 3310.