Mise à jour du 3 mars 2017 : comme prévu, le MWC n’a pas été le théâtre d’annonces de smartphones intégrant un Snapdragon 835. Seul Sony s’y est risqué avec son Xperia XZ Premium, mais si le téléphone était bien présent sur le stand de l’entreprise, il était impossible de le prendre en main en dehors d’un cadre privé, et il était impossible de lancer des benchmarks tant l’interface était instable.

Article original du 25 février 2017 : Ce soir, le MWC 2017 débutera officiellement avec la conférence de BlackBerry. Cette édition du salon devrait être marquée par l’absence du Galaxy S8 de Samsung, mais également du Snapdragon 835 de Qualcomm, puisque le géant coréen aurait mis la main sur tout le stock de cette future puce haut de gamme. L’édition du MWC 2017 sera-t-elle décevante ? Nous gardons encore des espoirs de voir cette puce, et des terminaux très intéressants au cours du MWC 2017.

Avant l’affaire du Galaxy Note 7 de Samsung, on s’attendait plus ou moins à une officialisation du Galaxy S8 au cours du MWC 2017. Malheureusement, les problèmes de batterie du Galaxy Note 7 ont poussé Samsung a passer du temps à chercher les causes du problème, ce qui a coûté quelques semaines de développement au Galaxy S8. Celui-ci n’est donc plus attendu pour le MWC 2017, même si une vidéo teaser de 1 minute devrait être diffusée au cours de la présentation de la Galaxy Tab S3.

Samsung s’accapare le Snapdragon 835

Cette mauvaise nouvelle n’aurait pas été si grave si elle n’avait pas été accompagnée d’une seconde mauvaise nouvelle : la supposée absence du Snapdragon 835 de Qualcomm lors du MWC 2017. Pour être plus exact, il semblerait que Samsung se soit accaparé l’exclusivité du Snapdragon 835, qui ne serait disponible que sur le Galaxy S8 pendant quelques mois. Puisque le Galaxy S8 ne sera pas dévoilé au MWC, il y a fort à parier que le Snapdragon 835 ne pointera pas non plus le bout de son nez sur le salon.

Certains espèrent toutefois que des constructeurs dévoileront des smartphones dotés du Snapdragon 835 lors du MWC, sans annoncer leur disponibilité immédiate. Ce qui permettrait de prendre en main les terminaux sur les stands des constructeurs, pour tester le Snapdragon 835 (même si nous avions pu le tester lors du CES sur un terminal de développement Qualcomm). Une telle situation paraît toutefois peu probable, pour deux raisons.

Pourquoi la puce mobile ne sera pas au MWC

La première, c’est que Samsung ait le partenariat exclusif de Qualcomm pour la gravure du Snapdragon 835. On peut donc imaginer sans peine que le géant coréen ait consenti une ristourne à Qualcomm, en l’échange d’une exclusivité temporaire. Une telle situation empêcherait alors aux autres constructeurs de réaliser l’annonce d’un terminal doté d’un Snapdragon 835. Si c’est le cas, Qualcomm ne doit pas voir d’un bon œil le retard du Galaxy S8, qui retardera donc les premiers tests autour du SoC du géant de San Diego.

L’autre raison, c’est que l’ensemble des rumeurs sérieuses autour des smartphones dévoilés au MWC 2017 n’ont jamais fait état de la présence d’un Snapdragon 835. On devrait donc faire la rencontre du LG G6 doté d’un Snapdragon 820 mais aussi des Xperia XA et XZ 2017 de Sony qui devraient être dotés d’un Snapdragon 820… à moins qu’ils intègrent un Snapdragon 835 puisqu’on n’attend pas leur commercialisation avant le milieu de l’année. Mais cela pourrait signifier qu’ils ne seraient pas présents physiquement sur le stand de Sony… Le HTC Ultra, officialisé au CES, est doté d’un Snapdragon 820 et le constructeur a clairement annoncé qu’un autre flagship verrait le jour en 2017, sûrement doté d’un Snapdragon 835.

Huawei pourrait tirer son épingle du jeu

Finalement, le constructeur qui s’en tire le mieux est Huawei. Le constructeur chinois va en effet lever le voile sur le Huawei P10, le nouveau flagship de la marque. Comme les précédentes années, le P10 va reprendre le SoC de son grand frère, le Mate 9. On aura donc le droit au Kirin 960, une puce mobile haut de gamme du second semestre 2016 alors que le Snapdragon 820 est une puce haut de gamme du premier semestre 2016. Le Huawei P10 bénéficiera donc d’une avance en terme de performances face aux terminaux dotés d’un Snapdragon 820, comme nous avons pu le voir dans notre test du Huawei Mate 9 qui partage la même base technique.

Il ne reste plus que quelques heures avant de voir si Samsung a fortement diminué l’intérêt du MWC 2017 en s’accaparant toute la production des Snapdragon 835 pour son Galaxy S8. Il reste tout de même de nombreux produits intéressants qui devraient être annoncés, du LG G6 au Huawei P10 en passant par la Galaxy Tab S3, le Nokia 6, les Lenovo Moto G5 et G5 Plus, le BlackBerry KEYone et surtout… le Nokia 3310 édition 2017 !

À lire sur FrAndroid : 7 smartphones attendus au MWC 2017