LG travaille actuellement sur un système de scanner d’iris que l’on pourrait bien retrouver sur les prochains flagships de la marque, et notamment le LG G7. Une alternative plutôt intéressante à la reconnaissance faciale d’Apple et OnePlus ou la détection d’iris de Samsung.

Depuis un moment déjà, LG travaille sur un système de reconnaissance d’iris et avait même présenté fin 2016 un module capable de servir aussi bien de caméra frontale que de scanner d’iris. Attendue à l’origine pour le LG G6, cette fonctionnalité pourrait finalement arriver sur la génération suivante, le LG G7.

Un nouveau brevet découvert par LetsGoDigital dévoile les avancées du constructeur sud-coréen en la matière. Le document a été déposé mi 2017 auprès de l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) et vient d’être validé.

Un scanner intelligent

L’une des difficultés du scanner d’iris et de reconnaître les différents éléments de cette partie de l’œil en fonction des conditions lumineuses. Avec la pupille grossissant plus ou moins en fonction de la lumière perçue, l’iris n’est pas toujours visible de façon équivalente.

Afin de surmonter ce problème, LG a mis au point un système d’éclairage de l’écran forçant l’utilisateur à fixer diverses zones plus ou moins éclairées, permettant ainsi de faire varier à volonté la taille de sa pupille et donc faciliter l’enregistrement d’une rétine et de ses différents états.

Un scanner sécurisé

Pour aller encore plus loin, LG imagine dans ce brevet un système demandant à l’utilisateur de suivre des yeux un élément se déplaçant sur l’écran. Cela lui permet notamment de confirmer qu’il s’agit bien de la personne dont la biométrie est enregistrée dans sa base de données et non d’une photo en excellente définition.

Un concurrent à la reconnaissance faciale

Ce brevet arrive alors que la reconnaissance faciale est de nouveau au centre de l’attention. Après quelques essais ratés, la technologie est aujourd’hui de retour, ramenée sur le devant de la scène par Apple et son iPhone X. OnePlus a déjà proposé sa propre version sur le OnePlus 5T.

La reconnaissance d’iris reste cependant une alternative viable, que Samsung utilise par exemple sur les Galaxy S8 et Note 8 et pourrait intégrer à son Galaxy S9 dans une version plus évoluée. L’avantage ici est qu’un seul et même capteur sert à la fois à cette sécurité et à la caméra frontale, permettant ainsi de gagner de l’espace en façade à une époque où les constructeurs cherchent de plus en plus à réduire les bords des smartphones.