Qualcomm dévoile une liste de ses nombreux partenaires qui testeront et s’équiperont de son prochain modem compatible 5G, le Snapdragon X50. Si Orange a répondu présent, l’absence du géant coréen Samsung soulève des questions.

Qualcomm est fier de présenter sa liste de partenaires qui l’accompagneront dans l’aventure qui aboutira à la démocratisation de son prochain modem, le Snapdragon X50. Dans un premier temps, des opérateurs vont déployer des sites de test pour la 5G sub-6GHz, autrement appelée 5G millimétrique.

Conformément aux standards 5G définis en décembre, le modem Snapdragon X50 est compatible avec la 5G NR (New Radio) et permettra des débits et une latence encore inédits. Qualcomm s’occupera de créer des prototypes qui intégreront le modem en question dans les contraintes d’encombrement et d’énergie imposées par les smartphones. Ces prototypes devront également prouver la bonne rétrocompatibilité avec les réseaux 4G existants. Il n’est pas fait mention des réseaux plus anciens, mais il serait étonnant que Qualcomm fasse l’impasse sur le réseau 3G.

En France, c’est Orange qui s’occupera d’établir les sites de test pour éprouver les performances du modem en conditions contrôlées. De plus, Qualcomm fera une démonstration du potentiel du réseau de cinquième génération lors du prochain Mobile World Congress. Il sera question de montrer qu’un débit de plusieurs gigabits par seconde sur un réseau mobile est désormais une réalité qui n’attend plus que son déploiement.

La liste des opérateurs partenaires est la suivante :

Les constructeurs se bousculent pour mettre la main dessus

Qualcomm se gausse également d’une longue liste d’OEM prêts à mettre la main sur le nouveau modem à l’instant où il sera disponible, bien que le réseau 5G ne devrait pas être opérationnel avant la fin de l’année 2019.

Sans surprise, de nombreux constructeurs de renommée mondiale tels que HTC ou encore LG sont présents. Mais l’absence de Samsung, pourtant partenaire de Qualcomm pour la production de ses SoC, interroge. D’autant plus que Qualcomm n’hésite pas à exhiber les différents modèles de Galaxy directement sur son site.

Qualcomm aurait-il perdu, cette année encore, l’un de ses clients les plus importants ? Pour l’instant, rien n’est moins sûr, mais il faudra attendre que l’actualité se développe dans les prochains mois afin d’en apprendre plus.

Des usages variés pour la 5G

Qualcomm espère voir son modem partout. La 5G apportant de nouveaux usages, de nouvelles applications sont possibles selon le concepteur. Avec une latence d’une milliseconde et des débits de plusieurs gigabits à la seconde, la porte est ouverte à de nombreuses utilisations.

Qu’il s’agisse de services cloud nouvelle génération, comme l’ordinateur Shadow, de diffuser un flux vidéo en 4K ou en 360° depuis son téléphone, ou encore de collaborer applications en ligne pour les PC Always Connected de Windows, Qualcomm est confiant que la 5G — et par extension son modem — saura faire la différence.

Les constructeurs partenaires de Qualcomm pour la démocratisation du modem Snapdragon X50 sont, à ce jour :

Après le communiqué joint de la collaboration avec Nokia, on est en droit de se demander pourquoi ce dernier n’apparaît pas dans la liste. Nokia n’a pas décidé de s’équiper dudit modem et n’est pas un opérateur. Sa présence n’a donc rien à faire parmi les constructeurs ou les opérateurs, tout simplement.