Free Mobile vient d’annoncer ses résultats financiers pour l’année 2015. Le quatrième opérateur français se permet de dépasser Bouygues Telecom avec 17 % de parts de marché, soit 12 millions de clients mobiles. La filiale d’Illiad annonce couvrir 63 % de la population en 4G et prévoit une couverture de 75 % pour la fin de l’année 2016. De belles ambitions secondées par des chiffres dans le vert.

Borne-interactive-Free-Mobile-et-carte-SIM

Quatre années après son entrée sur le marché de la téléphonie mobile, Illiad annonce des résultats qui devraient plaire à Xavier Niel et aux investisseurs. En effet, Illiad a réalisé un chiffre d’affaires de 4,4 milliards d’euros (en hausse de 7,4% sur un an) pour un résultat net de 335 millions d’euros. Quant à Free Mobile, le chiffre d’affaires, pour l’année 2015, s’est établi à 1,8 milliard d’euros, en hausse de 13,3 % par rapport à 2014. Des indicateurs financiers dans le vert donc, tout comme les autres chiffres non financiers.

 

17 % de parts de marché, devant Bouygues

Illiad annonce une base de 12 millions de clients pour Free Mobile, ce qui donne 17 % de parts de marché, contre 11,7 millions de clients pour Bouygues Telecom grâce à 1,6 million d’abonnés recrutés sur l’année. Ça y est, Free Mobile vient de dépasser Bouygues Telecom, le troisième opérateur français, quatre ans après son arrivée sur le marché. On comprend alors mieux pourquoi c’est la filiale télécom de Martin Bouygues qui devrait disparaître à terme.

Sur le long terme, Free Mobile prévoit une part de marché de 25 %, notamment grâce à un recrutement très fort d’année en année, qui en fait le premier recruteur sur le marché. L’opérateur va-t-il récupérer des clients de Bouygues Telecom pour accélérer son développement ?

Free Mobile abonnés

 

63 % de couverture 4G

En couverture 4G, Free Mobile est passé, en 2015, de 40 % de la population à 63 % à la fin de l’année avec 3 500 antennes supplémentaires. L’opérateur mobile prévoit même de couvrir 75 % de la population en 4G d’ici la fin de l’année, avec notamment l’ajout de 1500 supports 4G. À titre de comparaison, Orange a annoncé couvrir 80 % de la population en février dernier contre 75 % pour Bouygues Telecom alors que SFR couvre désormais 64 % de la population. Les antennes de Bouygues Telecom pourraient bien permettre à Free Mobile d’atteindre son objectif puisque l’ajout de 1 500 antennes prévu par Illiad semble un peu faible, pour passer de 63 à 75 % de population couverte.

 

Une consommation de 4G en hausse

Toujours au rayon des chiffres, la consommation moyenne de data des abonnés 4G a augmenté de 80 % sur l’année, passant à 3,2 Go par mois et par abonné. Un signe que le réseau fonctionne un peu mieux et que la couverture a connu un bond en avant important. Free Mobile ne donne pas de chiffres, mais précise que de plus en plus de clients de l’offre à 0 / 2 euros par mois passent sur l’offre à 15,99 / 19,99 euros par mois, avec plus de recrutements de nouveaux clients, sur l’année 2015, pour l’offre la plus chère.

 

Un ARPU en hausse

Ainsi, le chiffre d’affaires des services mobile est en hausse de 20 %. En revanche, la vente de terminaux plombe les résultats par rapport à 2014 à cause « du succès des ventes de terminaux d’entrée de gamme », ce qui donne, au final, une hausse moins importante du chiffre d’affaires mobile. En 2015, les clients Free Mobile ont donc davantage acheté des terminaux à bas coût que d’appareils haut de gamme. Illiad n’a pas dévoilé l’ARPU (le revenu moyen par abonné), mais il semble donc être en hausse, alors que l’arrivée de Free Mobile sur le marché avait permis de réduire drastiquement l’ARPU de tous les opérateurs.

Free Mobile ARPU