L’Arcep nous offre son observatoire des marchés pour le troisième trimestre 2017. On y apprend les détails d’une belle croissance pour l’intégralité des opérateurs français.

Nos téléphones ne sont plus grand-chose sans une connexion permanente à internet. Nous la devons bien évidemment à nos opérateurs qui, sur le marché français, sont au nombre de 4, garantissant une saine compétition.

Si ceux-ci ont longtemps fait valoir qu’une telle situation n’était pas viable financièrement, les chiffres continuent de dire l’inverse. L’observatoire des services mobiles fourni par l’Arcep est disponible pour le troisième trimestre 2017 et montre toujours une belle croissance globale.

Toujours plus de cartes SIM

L’étude note qu’au 30 septembre 2017, le nombre de cartes SIM en service s’élève à 74,2 millions. Cela représente une belle croissance trimestrielle, puisque nous passons de 570 000 cartes supplémentaires fin septembre 2016 à 695 000 cartes en septembre 2017.

La croissance annuelle grimpe à plus de 2 % depuis deux trimestres, prouvant la santé du marché. Le nombre total de cartes actives est à 71,7 millions pour une progression de 2,1 % en un an. Il s’agit du rythme le plus élevé depuis deux ans.

Les cartes prépayées continuent toutefois de diminuer avec 95 000 cartes de moins ce trimestre. Une baisse qui montre une popularité toujours plus grande des abonnements.

Tous les secteurs sont en croissance

En métropole, le parc des opérateurs augmente avec 560 000 cartes en plus. À titre de comparaison, le troisième trimestre 2016 affichait une augmentation de 340 000 cartes. Les MVNO représentent quant à eux 7,7 millions de cartes pour une part de marché de 10,7%, sans enregistrer de progression.

Cette croissance concerne autant le grand public que le marché professionnel. Pour le grand public, on enregistre 635 000 cartes supplémentaires sur le trimestre et 1,4 million sur l’année pour un total de 63,3 millions de cartes en service.

Sur le secteur entreprise, 70 000 cartes supplémentaires sur le trimestre sont observées pour un total de 8,3 millions de cartes détenues. Tout cela mène à une croissance de 3% sur l’année, soit 0,5% de plus environ qu’en 2016.

Les abonnements sans engagement progressent

On y apprend également que plus de deux forfaits sur trois commercialisés en métropole sont libres d’engagements, soit 68,5% des forfaits. La portabilité du numéro est également plus populaire que jamais, avec 1,8 million de numéros conservés pour une progression de 21,4% en un an.

Pas de doute : nos 4 opérateurs français sont en forme, et leurs offres sans engagement sont extrêmement populaires. A l’arrivée des fêtes, la guerre des prix devrait naturellement continuer de plus belle sur le quatrième trimestre.

À lire sur FrAndroid : Forfaits mobiles : les meilleures offres en promotion