Pourquoi les États-Unis pourraient bannir TikTok de vos smartphones

 

Un commissaire républicain de la FCC demande très formellement à Google et Apple de retirer TikTok des magasins d'applications sur smartphones Android et iPhone. La commission pointe du doigt des possibles fuites de données vers la Chine.

tiktok-5064078_1280
TikTok sur un iPhone, pour illustration. // Source : Pixabay

Après avoir posé un embargo sur Huawei, mis Honor dans son viseur, la FCC, la très puissante Commission fédérale sur les communications des États-Unis en a après TikTok.

Le plus haut commissaire républicain de la commission, Brendan Carr, a publié un tweet où il explique avoir demandé à Apple et Google de retirer la célèbre application de vidéo de leur magasin d’applications.

TikTok is not just another video app.
That’s the sheep’s clothing.

It harvests swaths of sensitive data that new reports show are being accessed in Beijing.

I’ve called on @Apple & @Google to remove TikTok from their app stores for its pattern of surreptitious data practices. pic.twitter.com/Le01fBpNjn

— Brendan Carr (@BrendanCarrFCC) June 28, 2022

Dans ce tweet, le commissaire ne prend pas de gants lorsqu’il évoque TikTok. Il écrit : « TikTok n’est pas juste une autre application vidéo. C’est un loup déguisé en agneau. »

« Un risque pour la sécurité nationale »

Au-delà du jugement lapidaire, le commissaire avance des arguments pour le moins alarmant. Selon lui, TikTok « recueille des masses de données sensibles qui, selon de nouveaux rapports, sont consultées à Pékin ». Il cite notamment « les historiques de recherche et de navigation, les schémas de frappe, les identifiants biométriques, les brouillons de messages et les métadonnées, ainsi que le texte, les images et les vidéos stockés dans le presse-papiers d’un appareil. »

La lettre qu’il publie sur le réseau social se base grandement sur un article de BuzzFeed, publié le 17 juin 2022, qui avance que des backdoors permettent à la Chine d’accéder régulièrement aux données des utilisateurs.

Dès lors, le commissaire n’hésite pas à écrire que TikTok pose « un risque inacceptable pour la sécurité nationale en raison de la collecte massive de données et de l’accès apparemment incontrôlé de Pékin à ces données sensibles ». Il dispose en outre que du fait de l’appartenance de TikTok à une « une entité redevable au Parti communiste chinois », « les branches de l’armée américaine et les agences de sécurité nationale » l’ont banni des « appareils gouvernementaux ». La FCC voudrait maintenant passer à l’étape supérieure et bannir l’application des magasins d’applications sur smartphones.

Car oui, si Google et Apple venaient à répondre positivement à la demande du commissaire, l’absence de l’application sur les magasins d’apps aurait la même conséquence que pour Huawei Santé ou encore Fortnite, des applications désormais uniquement téléchargeables en APK.

Même si les deux géants ne se conforment pas à la demande du commissaire, on peut lire aussi dans sa déclaration publique une volonté d’annoncer de possibles futures mesures allant dans le sens d’une restriction de l’accès à TikTok aux États-Unis et ailleurs. La bonne nouvelle, c’est que cela pourrait redonner un peu d’intérêt à l’AppGallery des Huawei.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles