Le partage de compte gratuit chez Netflix en France touche à sa fin

Netflix aux abonnés : « Qui aime bien, paie bien ! »

 

Netflix lance sa nouvelle politique anti-partage de comptes en Europe, après des essais dans d'autres marchés. Les abonnés français seront désormais informés que leur compte doit être utilisé uniquement par les membres de leur foyer, avec des frais de 5,99 euros pour chaque partage supplémentaire.

Ça y est, Netflix a finalement trouvé la solution parfaite pour gâcher la vie de ses abonnés : fini le partage des comptes. Après avoir fait ses petites expérimentations sur certains marchés et un premier déploiement dans quelques pays, dont l’Espagne, voici que le géant du streaming déroule sa politique anti-partage à travers l’Europe.

Dès aujourd’hui, les abonnés en France qui se plaisent à partager leur compte Netflix avec leur cousin, leur ex ou leur ami de longue date, et ce, en dehors de leur foyer, vont recevoir un petit mot doux de la part de la société : « Votre compte Netflix est destiné à être utilisé par les membres d’un même foyer ».

Netflix définit le « foyer » comme « toute personne vivant au sein de ce foyer peut regarder Netflix n’importe où, que ce soit à la maison, en déplacement ou en vacances, et profiter de nouvelles fonctionnalités comme le transfert de profil et la gestion des accès et des appareils ».

Et le pire dans tout ça ? Les frais supplémentaires de partage de compte sont loin d’être une aubaine. Pour 5,99 euros par personne supplémentaire, cela peut vite coûter cher.

Une mesure déjà appliquée ailleurs avec des résultats mitigés

Mais avant de sauter de joie, rappelons que la même mesure, appliquée en Espagne, a été plutôt mal accueillie. À tel point que, selon une étude de la société Kantar, ce tour de passe-passe tarifaire a poussé un million de téléspectateurs espagnols à faire leurs adieux à Netflix. Le taux de désabonnement a « presque triplé » par rapport au trimestre précédent.

Avec 10 % des abonnés Netflix en Espagne qui souhaitent se désinscrire au cours du trimestre en cours, on peut se demander si la firme américaine n’a pas sous-estimé le coût d’une telle mesure. Dans un marché de plus en plus compétitif, avec une pléthore de plateformes de streaming prêtes à dérouler le tapis rouge à ces abonnés délaissés, Netflix pourrait bien devoir repenser sa stratégie.

Mais bon, qui sait ? Peut-être que la France saura accueillir avec plus d’enthousiasme cette nouvelle politique. Après tout, qui ne rêve pas de payer un supplément pour continuer à partager son compte Netflix avec ses proches ? Effectivement, dit comme ça, ça ne fait pas rêver.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.