WhatsApp vient d’annoncer le lancement d’un nouveau service de paiement en ligne en Inde pour permettre « d’envoyer de l’argent aussi facilement qu’un message ». Une idée qui n’est pas sans rappeler WeChat en Chine.

Crédit image : Bohdi Info

En Chine, Tencent maîtrise de nombreux domaines grâce à son application WeChat. Cette messagerie en ligne se veut être un véritable hub pour les habitants du pays qui l’utilisent comme une plateforme centrale de leur vie, regroupant plusieurs services, dont la communication bien sûr, mais aussi le paiement.

Donovan Sung, directeur de la gestion de produits de Xiaomi, s’étonnait par exemple récemment sur Twitter de la facilité avec laquelle son fils utilisait un smartphone pour payer, soulevant par la même occasion le fait que son bambin n’avait jamais vu d’argent liquide.

En occident, nous sommes encore loin de ce point, mais l’idée pourrait bien traverser le globe. WhatsApp vient en effet d’annoncer le lancement d’ici la fin de l’année en Inde de son propre service de paiement en ligne intégré à l’application de messagerie. Cela ne concerne qu’un seul pays pour le moment, mais on peut imaginer que la fonction s’exportera tôt ou tard en Occident.

Will Cathcart, responsable de WhatsApp, veut rendre l’envoi d’argent aussi simple que l’envoi d’un message. « Nous pensons que si nous obtenons ce résultat, cela accélérera l’inclusion financière », précise-t-il. Avec ses 400 millions d’utilisateurs de l’application en Inde, WhatsApp pourrait venir concurrencer les plateformes montantes que sont Paytm, PhonePe et Google Pay.

Rappelons par ailleurs qu’en France, Facebook — qui détient WhatsApp depuis 2014 — avait tenté de créer un système de paiement entre amis sur Facebook Messenger, avant finalement d’abandonner par manque d’utilisateurs.

L’arrivée d’un tel service en France serait une avancée. Rappelons qu’en dehors d’Apple Pay qui a réussi à à convaincre plusieurs banques, les services de paiement comme Google Pay ou Samsung Pay sont encore aujourd’hui très limités pour les clients des banques traditionnelles.