Albums, une app sécurisée à mi-chemin entre Google Photos et Instagram

 

Après Onoff, l'ancien athlète et entrepreneur Taig Khris annonce le lancement d'une seconde application mobile. Baptisée Albums, cette dernière propose de partager ses photos et vidéos de manière sécurisée.

Albums, la nouvelle application sécurisée de partage de photos et vidéos

Albums, la nouvelle application sécurisée de partage de photos et vidéos // Source : Albums SAS

Concevoir une alternative sécurisée à Google Photos et Instagram en même temps, c’est le pari de Taig Khris, l’ancien athlète derrière l’application OnOff de numéro virtuel. Mais à cela, il veut ajouter une touche sécurisée made in France.

Disponible sur Android et iOS, Albums permet non seulement de stocker ses photos et vidéos, mais également de les partager tout en administrant les droits d’accès.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

« Je lance Albums pour préserver la vie privée de millions de personnes et leur donner les outils appropriés pour enfin partager et contrôler les milliers de photos et vidéos qu’ils créent au quotidien », explique Taig Khris en présentant son app. Il avoue vouloir créer « l’application de référence pour partager (…) tout en protégeant nos données personnelles. » 

30 To de stockage gratuits

Pour s’imposer rapidement sur le marché, Google Photos s’est initialement distingué en proposant un stockage illimité des photos et vidéos. Cependant, la firme californienne a récemment annoncé qu’elle souhaitait mettre fin à cette politique, à l’exception des détenteurs d’un smartphone Pixel.

À partir du mois du 1er juin 2021, chaque nouvelle photo ou vidéo sera comptabilisée dans les 15 Go de stockage partagé entre Google Photos, Google Drive et Gmail.

Albums Taig khris

Albums annonce, quant à lui, un stockage jusqu’à 30 To. Autant dire que pour la plupart des personnes, il s’agit donc d’un espace virtuellement illimité. Pour l’heure, ce stockage est gratuit. De l’achat de stockage supplémentaire sera possible par la suite.

Depuis l’app, il est possible de changer la qualité des contenus, zoomer. Les Albums peuvent être organisés par dossier, se voir ajouter une description et il sera possible de modifier par la suite l’ordre des photos. Chaque profil d’utilisateur affiche les photos et vidéos qu’il souhaite ainsi que dans sa timeline.

La sécurité au cœur d’Albums

Pour se démarquer de ses concurrents, Taïg Khris insiste sur la sécurité renforcée de l’application. Les développeurs d’Albums se sont rapprochés de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information afin de proposer, à l’avenir, un système de chiffrement de bout en bout. La clé de chiffrement ne sera ainsi pas stockée sur un cloud pour éviter, en cas de piratage des serveurs, que les vidéos ou images puissent être consultées.

L’app va également s’enrichit d’une messagerie sous forme de tchat qui permettra des appels audio et vidéo. Le tout sera également chiffré.

Dans une présentation officielle, l’ancien champion affirme qu’Albums sera la première application à offrir une réelle sécurité pour ses médias. Il sera ainsi possible d’ajouter un code secret pour cacher un ou plusieurs albums, qui ne sera visible par des tiers qu’en ayant le code.

Des partages en toute tranquillité

L’application mobile propose de partager ses albums avec ses contacts ou en générant un lien accessible via un QR code. Il est alors possible de gérer les droits d’accès. Ainsi, un album peut devenir collaboratif en permettant à d’autres personnes d’y ajouter leurs clichés, les nommer même administrateurs, ou bien rester en lecture seule.

Albums permet en outre de limiter les accès dans le temps, le nombre de connexions, mais également de désactiver les commentaires. Notons au passage que les développeurs ont conçu un dispositif capable de repérer si un contact effectue une capture d’écran.

Albums se positionne ouvertement face aux GAFAM et souhaite proposer une alternative française et européenne. Reste à savoir comment la société comptera offrir ce service sur le long terme et si des options payantes seront introduites pour assurer ce stockage quasi illimité que même Google n’a pas su faire perdurer après plusieurs années.

Les derniers articles