Nvidia GeForce RTX 3070, 3080, 3090 : votre PC est-il compatible avec les nouvelles cartes graphiques ?

 

Les nouvelles cartes graphiques de Nvidia, la RTX 3070, la RTX 3080 et la RTX 3090, suscitent beaucoup d'interrogations de la part des joueurs sur PC. Les plus intéressés se demandent notamment si leurs PC seront capables de gérer ces nouveaux produits. Alimentations, boîtiers, cartes mères, on fait le point sur les problèmes de compatibilité.


Nvidia a présenté cette semaine une nouvelle génération de cartes graphiques pour les joueurs : la RTX 3070, la RTX 3080 et la RTX 3090. Les trois nouveaux produits intéressent de nombreux joueurs qui réfléchissent déjà à renouveler la configuration de leur PC. Les questions de compatibilité avec le matériel existant se posent immédiatement. Notamment celle de l’alimentation électrique, puisque ces trois cartes sont annoncées avec une consommation en hausse.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

L’alimentation de mon PC est-elle suffisante pour les nouvelles GeForce RTX 3000 ?

Le premier problème de compatibilité qui peut se poser est celui de l’alimentation électrique. Sur son site, Nvidia indique qu’il est nécessaire d’avoir une alimentation d’au moins 650 W pour la RTX 3070 et 750 W pour la RTX 3080 et la RTX 3090. Des chiffres qui ont rapidement fait le tour du web, mais en regardant de plus près, Nvidia précise qu’il s’agit d’un indicateur donné avec une configuration basée sur le processeur Intel Core i9-10900K. La consommation de ce processeur, estimé à 125 W par Intel en TDP PL1, ou jusqu’à 250W en TDP PL2, ce qui est beaucoup plus important que la plupart des processeurs sur le marché (un Ryzen 7 3700X est annoncé à 65 W). On est donc dans le « pire scénario possible » imaginé par Nvidia pour estimer l’alimentation recommandée. Cela signifie aussi qu’une alimentation sous les 750 W peut tout à fait alimenter les nouvelles cartes de Nvidia, mais pas dans n’importe quel cas.

Nvidia recommande une alimentation de 750 W

Nvidia recommande une alimentation de 750 W // Source : Nvidia

Évaluer la consommation des composants

Pour savoir si votre alimentation va tenir le choc, il faut évaluer la consommation de votre nouveau PC en additionnant celle de vos composants actuels avec l’une des nouvelles cartes de Nvidia. Plusieurs sites comme OuterVision proposent des outils pour facilement évaluer la consommation d’un PC en indiquant vos différents composants.

À défaut d’un outil comme celui-là, il faut évaluer la consommation à la main, avec un calcul forcément moins précis. C’est pas une méthode que nous recommandons, mais elle existe. Il faut commencer par évaluer la consommation du processeur, directement liée à sa dissipation thermique (ou TDP) que l’on trouve sur la fiche produit de la puce. Le nom du processeur est indiqué dans les paramètres système de Windows, ou dans le gestionnaires des tâches. Il ne s’agit pas de la consommation maximum du processeur, qui se cache plutôt derrière le TDP PL2, un chiffre plus difficile à trouver.

Voici à titre indicatif les niveaux de consommation approximatifs des principaux composants d’un PC classique.

  • Processeur :
    • Intel : de 65 à 250W selon la gamme
    • AMD : de 65 à 280W selon la gamme
  • Ventilateurs : 5 W par ventilateur
  • Carte mère : 50 W
  • RAM : 10 W
  • Stockage :
    • SSD : 2 – 10 W
    • Disque dur : 5 – 15 W

À cela il faut donc ajouter la consommation de nos nouvelles cartes.

  • Nvidia GeForce RTX 3070 : 220 W
  • Nvidia GeForce RTX 3080 : 320 W
  • Nvidia GeForce RTX 3090 : 350 W

Comme vous pouvez le voir, c’est vraiment le processeur central et la carte graphique qui sont les deux principaux responsables de la consommation d’un PC.

Par exemple avec une configuration basée sur un Ryzen 5 2600 (87 W) et avec une RTX 3080, on se retrouve avec une consommation totale estimée d’environ 480 W (87+320+5+50+10+10). Cela reste une méthode approximative, et nous vous recommandons d’utiliser des outils plus précis comme OuterVision plus haut.

Évaluer la puissance offerte par l’alimentation

Pour savoir si votre alimentation est compatible, il y a tout d’abord deux caractéristiques à relever, soit depuis l’étiquette posée sur l’alimentation, soit depuis ses caractéristiques indiquées sur le site de la marque si vous connaissez la référence du produit. On veut d’abord connaitre la puissance maximum offerte en watts. C’est assez simple, c’est généralement écrit en gros et c’est aussi mentionné dans le nom du produit.

Pour aller plus loin, on peut s’assurer que l’alimentation fournit suffisamment de courant sur le rail +12 V, qui est utilisé notamment par le processeur et la carte graphique. Ici sur l’alimentation en photo, le rail +12 V fournit une intensité de 70,8 A soit une puissance de 850W (12 x 70,8 = 849,6). C’est ce chiffre que l’on peut comparer plus directement à l’addition de la consommation de notre processeur et de notre carte graphique.

Comparer le résultat

Dans nos exemples, nous avons donc un PC dont les composants consommeraient 480 W et une alimentation 850W. Notre PC devrait donc fonctionner correctement, avec une bonne marge.

Et les connecteurs PCI-E de 8 ou 12 broches ?

Les cartes fabriquées et commercialisées par Nvidia directement (Founder’s Edition) utilisent un nouveau connecteur d’alimentation à 12 pins. Pas de panique cependant, un adaptateur 12 broches vers deux connecteurs PCI-E 8 broches est fourni dans la boite. Ce nouveau connecteur ne devrait donc pas poser de problèmes de compatibilité.

De plus, la plupart des cartes commercialisées par d’autres marques (Zotac, ROG, etc.) ne semblent pas utiliser le nouveau connecteur. Elles continuent d’utiliser les deux connecteurs 8 broches.

Mon boitier est-il compatible ?

Une fois que l’on a évacué la question complexe de l’alimentation, il faut se demander si la carte va vraiment pouvoir rentrer dans le boitier du PC. Ici, c’est assez simple puisqu’il faut prendre les dimensions de la carte graphique et mesurer la place dans son boitier pour savoir s’il est compatible. La taille dépend du modèle de carte que vous allez choisir, qui peut changer selon le fabricant de la carte graphique. Nous avons réuni ici les dimensions des cartes fabriquées par Nvidia :

  • RTX 3070 : 242 mm x 112 mm x 2 slots
  • RTX 3080 : 285 mm x 112 mm x 2 slots
  • RTX 3090 : 313 mm x 138 mm x 3 slots

Le point bloquant est généralement la longueur de la carte (de 242 à 313 mm dans notre cas), en particulier dans les boitiers où les disques durs sont placés devant la carte graphique. Il faut aussi prendre soin d’avoir l’espace en hauteur nécessaire, soit 2 ou 3 slots PCI-Express de large. C’est généralement le cas dans les boitiers pour les PC de jeu.

La GeForce RTX 3090 est particulièrement encombrante

La GeForce RTX 3090 est particulièrement encombrante // Source : Nvidia

La carte mère est-elle compatible ? Quelles sont les différences entre PCI Express 3.0 et PCI Express 4.0 ?

Faut-il se méfier d’un autre élément pour savoir si les nouvelles GeForce RTX sont compatibles avec un ordinateur ? Les nouvelles cartes graphiques utilisent un port PCI Express 4.0 sur 16 lignes, une génération de PCI Express relative récente sur les ordinateurs (seules les cartes mères AMD B550 et X570 le gèrent, la situation est plus complexe chez Intel). Cependant, le protocole PCI Express est rétrocompatible, et les cartes RTX 3000 peuvent être utilisées avec les cartes mères utilisant des ports PCI Express 3.0 beaucoup plus répandus (depuis les processeurs Intel Core de 6e génération, et les processeurs AMD Ryzen).

Le PCI Express est rétrocompatible

Le PCI Express est rétrocompatible // Source : Asus

Est-ce que c’est grave d’utiliser une nouvelle carte graphique avec une carte mère PCI Express 3.0 ? D’après Nvidia, la différence de performance sera en moyenne de l’ordre de quelques pourcentages seulement. Il faudra attendre les tests plus poussés de la presse pour s’en assurer, mais il semble effectivement qu’il ne soit pas problématique d’utiliser une ancienne carte mère.

Cela étant dit, sur le long terme, cela pourrait poser problème avec l’utilisation de RTX IO dans les jeux, qui permet de gérer la bande passante des SSD NVME connectés en PCI Express, en passant par une décompression à la volée effectuée par les cartes graphiques. Quoi qu’il en soit, un tel problème ne devrait se poser que dans plusieurs années, quand les développeurs de jeux auront pleinement adopté l’architecture des nouvelles consoles, et DirectStorage. De quoi amortir l’achat de sa carte graphique, et attendre avant de changer de plateforme AMD ou Intel.

Conclusion

Une fois que l’on a vérifié la compatibilité de son alimentation, son boitier et de sa carte mère avec les nouvelles cartes graphiques de Nvidia, le tour est joué. Cela ne signifie pas que le changement sera forcément opportun, peut-être que les performances en jeu seront limitées par votre processeur, votre stockage ou encore votre mémoire vive. Il faudra aussi attendre les tests de la presse pour vérifier les performances de chacune de ces cartes dans beaucoup de scénarios.

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00