Comment utiliser les AirPods et AirPods Pro sur Android ?

 

Peut-on utiliser les AirPods AirPods 2 ou des AirPods Pro sur un smartphone Android ? Bien sûr, mais sans profiter de la même intégration que sur l'iPhone. Avec l'aide d'applications, on parvient tout de même à conserver une partie des fonctionnalités des écouteurs Bluetooth d'Apple. On vous explique comment

Les AirPods 3 d’Apple // Source : Frandroid

Alors que les premiers AirPods ont été lancés en septembre 2016, Apple a multiplié les variants avec ses AirPods 2, ses AirPods Pro, ses AirPods 3 et ses AirPods Pro 2. Sans même parler du casque AirPods Max. Et si les écouteurs sans fil et le casque audio sont avant tout conçus pour une utilisation avec les Mac, les iPhone et iPad, on peut les utiliser à peu près normalement sur Android.

Notre vidéo sur les AirPods et Android

Appairage : un peu moins aisé que sur iOS

Les AirPods 2, les AirPods Pro, l’AirPods Max et les AirPods 3 intègrent une puce maison, l’Apple H1, qui a notamment la charge de gérer l’appairage en Bluetooth 5 de manière transparente ou encore de supporter la requête « Dis Siri ». Sur les AirPods Pro 2, on retrouve une puce similaire, l’Apple H2. Sur iPhone, il suffit d’ouvrir leur boitier — qui fait également office de station de recharge — à proximité du téléphone, et une fenêtre pop-up apparaît.

Sur Android, il faut passer par une association Bluetooth classique, après avoir appuyé longuement sur le bouton au dos du boitier. Lors de nos tests, ils ont été détectés du premier coup de la sorte.

Le bouton d'appairage au dos du boîtier des AirPods 3 d'Apple
Le bouton d’appairage au dos du boîtier des AirPods 3 d’Apple // Source : Frandroid

Une fois associés, ils fonctionnent comme on s’y attend, du moins pour les usages de base. Les AirPods s’initialisent quand on les sort de leur boitier de recharge. L’accéléromètre intégré est pris en compte et on peut ainsi effectuer un double tap sur un des deux écouteurs pour mettre la musique en pause et la relancer, ou bien pour prendre la communication lors d’un appel. Sur les AirPods Pro 2, on pourra également régler tout aussi facilement le volume d’un glissement de doigts.

Comme sur iPhone, on peut très bien laisser un écouteur dans le boitier, et l’autre basculera alors en mono. Si vous écoutez des podcasts et que vous avez envie de rester connecté au monde extérieur, c’est un bon point !

Pas de détection de port ni d’audio spatial

En revanche, les capteurs de proximité, qui détectent la présence des AirPods dans vos oreilles, ne fonctionnent pas, privant les écouteurs d’une de leurs fonctionnalités sympathiques : la mise en pause automatique de l’audio lorsqu’on en retire un, et sa reprise quand on le remet en place.

Il en va de même pour la fonction d’audio spatial, proposée sur les AirPods 3, les AirPods Pro 2 ou l’AirPods Max. Cette fonction qui va suivre les mouvements de la tête grâce aux accéléromètres ne peut fonctionner qu’à condition que vous utilisiez les écouteurs ou le casque avec des produits Apple. Impossible donc de la faire fonctionner sur Android.

Remplacer Siri par Google Assistant

Les AirPods, sur iOS, sont intégrés à Siri. L’interface permet, pour chaque oreillette, d’assigner la mise en pause de la lecture, ou le démarrage de l’assistant virtuel. Certaines applications permettent néanmoins de changer d’assistant et d’associer un geste à Google Assistant notamment.

Parmi ces application, on peut citer Assistant Trigger, AirBattery ou CAPods. Ces applications promettent, en plus de faire fonctionner Google Assistant, d’afficher le niveau de batterie des AirPods dans la barre de notifications de votre téléphone ainsi que de couper la musique lorsque l’un d’eux est retiré de l’oreille.

Reste que ces applications ne sont pas toujours mises à jour, sont souvent bardées de publicités, affichent parfois une estimation faussée du niveau de batterie et ne fonctionnent pas nécessairement avec tous les modèles d’écouteurs Apple. Surtout, elles ne font pas le lien avec les serveurs d’Apple. Dès lors, elles ne pourront pas mettre à jour le firmware de vos écouteurs sans fil. Pour ce faire, le plus simple reste de demander à un proche, un collègue ou un membre de votre famille équipé d’un iPhone de connecter vos écouteurs à son portable pour que les mises à jour puissent se faire.

Une expérience moins fluide, mais satisfaisante

Les fonctions de base sont donc assurées et l’expérience est celle d’écouteurs Bluetooth standard. Sans les petits plus de l’intégration à iOS, les Airpods se comportent tout de même de manière relativement fiable. Les écouteurs peuvent fonctionner tout à faire correctement sur Android, hormis l’absence d’assistant vocal, de suivi des mouvements de la tête, de détection de port ou de mise à jour du firmware.

Les AirPods Pro 2 pour illustration
Les AirPods Pro 2 pour illustration // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Qu’il s’agisse de l’écoute de musique, du contrôle de la lecture ou du volume ou de la gestion e la réduction de bruit pour les modèles qui le permettent, les AirPods fonctionnent sans aucun souci avec Android. Rappelons par ailleurs que les deux seuls codecs supportés par les écouteurs d’Apple, le AAC et le SBC, le sont aussi par l’ensemble des smartphones du marché.

Finalement, même avec des applications pour contourner les lacunes, les AirPods sur Android ne fonctionneront pas aussi simplement que sur iPhone. Contrairement au HomePod, toutefois, les AirPods sont au moins utilisables sur Android, avec l’essentiel de leurs fonctionnalités et des solutions logicielles à peu près utilisables pour ce qui n’est pas pris en charge nativement. Après, vous trouverez certainement un bien meilleur rapport qualité/prix en regardant ce que d’autres marques proposent en écouteurs sans fil.


Aidez-nous à construire l’avenir de Frandroid en répondant à cette enquête !

Les derniers articles