ChatGPT : voici le piège dont il faut se méfier

La face sombre de ChatGPT

 

Non, ChatGPT ne dispose pas d'application officielle. Effectivement, ChatGPT est gratuit et propose seulement un abonnement à 20 dollars mensuels. Évitez de vous faire piéger.

Depuis la mise à disposition de l’API ChatGPT par OpenAI, les développeurs ont pu concevoir leurs propres applications et produits. Cependant, un nombre croissant de clones d’applications utilisant des méthodes douteuses pour soutirer de l’argent aux utilisateurs ont envahi l’App Store.

Alex Kleber, un chercheur en sécurité, a mis en lumière plusieurs cas d’applications clonées conçues par un seul et même développeur. Les consommateurs pourraient être induits en erreur en pensant qu’ils choisissent parmi des chatbots concurrents, alors qu’en réalité, ils optent simplement entre deux applications au code similaire, mais aux noms et interfaces légèrement modifiés.

Source : Mashable

Rappelons que ChatGPT est un service gratuit et qu’il n’existe pas d’application mobile dédiée. Pour 20 dollars par mois, il est possible de souscrire à l’abonnement ChatGPT Plus, offrant une disponibilité même en période d’affluence et des temps de réponse accélérés. Mis à part cela, les fonctionnalités principales de ChatGPT sont accessibles à tous. Bien qu’il n’existe pas d’application dédiée, ChatGPT peut également être utilisé aisément via le navigateur de votre smartphone.

Article original du 13 avril 2023 :

La popularité croissante de ChatGPT a attiré l’attention du monde entier, à juste titre, car il s’agit d’un outil puissant et innovant. Il peut s’avérer être un formidable assistant. Malheureusement, ce succès attire également des hackers et des escrocs qui cherchent à profiter de la situation.

Il y a l’outil ChatGPT, disponible directement sur le site, ainsi que l’API de GPT qui permet d’intégrer le modèle de langage d’OpenAI un peu partout. Justement, il existe tout un tas d’intégrations, de plug-ins, de modèles, d’applications… qui intègrent le modèle de langage d’OpenAI pour faciliter son intégration. Les applications et services ayant recours à ChatGPT se multiplient : nous vous parlions il y a quelques jours d’un logiciel pour Windows qui fait fonctionner ChatGPT et qui évite de passer par la version web. Hier, on vous parlait même de PowerToys.

Récemment, le YouTubeur spécialisé en cybersécurité, John Hammond, a mis en garde contre les risques liés à certaines extensions et applications ChatGPT pouvant contenir des logiciels malveillants. Il est essentiel de faire preuve de prudence lors de l’installation d’extensions de navigateur et d’applications mobiles. Lorsque vous visitez une page web telle que ChatGPT, vous savez qui peut accéder aux informations que vous fournissez. OpenAI est une entité reconnue et respectée, et il faut déjà vérifier les informations que vous lui transmettez. On se rappellera des salariés de Samsung qui ont soumis du code protégé et des données confidentielles.

Ne faites pas confiance à n’importe quel outil

Les politiques de confidentialité des extensions et des applications varient considérablement. De plus, vous ignorez forcément si le développeur est digne de confiance. Il est facile de prétendre que vos informations ne seront pas partagées ou vendues, mais qui vérifie ces affirmations ? John Hammond souligne que le problème va au-delà des informations que vous pourriez volontairement fournir à l’extension ou à l’application. Les hackers peuvent contourner les mesures de sécurité, surtout lorsqu’il s’agit de logiciels installés sur votre appareil.

Il y a eu des précédents, comme l’extension Guardo pour Chrome. Cette extension contenait un logiciel malveillant exploitant une porte dérobée pour accéder aux informations des comptes Facebook. En volant de nombreux comptes Facebook, le logiciel malveillant créait des bots qui diffusaient des publicités pour l’extension. Les annonces attiraient davantage de trafic vers l’extension, générant plus de bots et de publicités. Vos données se retrouvaient ensuite sur le dark web. Google a supprimé l’extension, mais il y en a forcément d’autres.

La leçon à tirer de cette situation est d’être prudent lors de l’installation d’extensions de navigateur. Tout logiciel installé sur votre ordinateur ou votre téléphone représente un risque. Vérifiez donc la source du téléchargement, consultez la politique de confidentialité, lisez les avis et renseignez-vous sur le développeur avant de faire confiance à la sécurité et à la confidentialité de vos données.

Sinon, dirigez-vous plutôt vers des intégrations natives. Vous pouvez le faire depuis le site web d’OpenAI. GPT-4, la technologie d’OpenAI derrière ChatGPT, alimente également Bing Chat et est accessible via un onglet dans Bing Search. Bing Chat est aussi disponible sur votre téléphone via l’application Bing ou le navigateur Edge.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).