Comment Microsoft veut dépasser ChatGPT avec Bing Chat

 

Alors que ChatGPT s'invite partout grâce au support de plug-in mis en place par OpenAI, Microsoft s'apprête à faire de même avec Bing Chat. De quoi démocratiser son agent conversationnel partout, même dans les services qu'il ne possède pas.

Le nouveau Bing utilise déjà GPT-4 // Source : Microsoft

Les applications et services ayant recours à ChatGPT se multiplient : nous vous parlions il y a quelques jours d’un logiciel pour Windows qui fait fonctionner ChatGPT et qui évite de passer par la version web. Tout cela, c’est grâce au support de plug-in mis en place par OpenAI le mois dernier. Mais Microsoft pourrait s’inviter dans la partie avec son propre support pour Bing Chat.

Microsoft veut faire utiliser Bing Chat partout

Le journaliste de The Verge Tom Warren rapporte que Microsoft est sur le point de lancer un support de plug-in pour son « nouveau Bing ». Pour avancer cela, il se base sur un tweet de Mikhail Parakhin, responsable de la publicité et des services web de Microsoft. Ce dernier répondait à une question d’un internaute qui demandait s’il serait possible d’avoir des systèmes tiers comme c’est le cas pour ChatGPT. Mikhail Parakhin a simplement répondu : « Restez à l’écoute ».

Microsoft Bing // Source : Microsoft

Cela permettrait aux applications d’utiliser Bing Chat pour leurs services. On peut imaginer un logiciel pour Windows comme cité précédemment, ou des extensions web pour les sites qu’on utilise tous les jours au travail ou chez soi : prise de notes, réponses à des mails, publication sur les réseaux sociaux, etc. Comme le rappelle Tom Warren, « les plug-in d’OpenAI pour ChatGPT ont considérablement élargi les capacités du chatbot à exploiter davantage de sources d’information et à naviguer sur le web. »

Pourquoi Bing Chat pourrait devenir plus populaire que ChatGPT

Microsoft voudrait juste faire pareil pour rendre plus attractif son agent conversationnel dans Bing. D’autant plus que la firme a des arguments à revendre pour son IA : Bing Chat utilise en fait GPT-4, dernière version du modèle de langage développé par OpenAI. Si GPT-4 est également disponible sur ChatGPT, il est réservé aux abonnés à ChatGPT Plus.

En plus de ça, Bing peut désormais générer des images : on peut imaginer que les plug-in développés via l’outil de Microsoft pourraient aussi profiter de cette fonctionnalité. Dans son arsenal, Microsoft a aussi la « connexion à Internet » : Bing est capable de sortir des sources récentes et de les citer, ce que ne peut pas faire ChatGPT (en tout cas nativement).

GPT-4 imaginé par Midjourney // Source : Midjourney par Frandroid

Mais il reste des obstacles non négligeables à surmonter pour Microsoft et Bing. Tout d’abord, ChatGPT est plus populaire et présent depuis plus longtemps, c’est lui qu’on cite en premier lorsqu’on parle d’agent conversationnel basé sur l’intelligence artificielle. De plus, ses performances sont meilleures sur certains points : il permet de faire des sessions au-delà de 25 requêtes et possède un système de discussions.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).