Avec Emoji 12.1, le consortium Unicode a enrichi son lexique des émojis de 168 nouveaux personnages, la plupart d’apparence androgyne.

Crédits : consortium Unicode.

Le consortium Unicode, c’est un peu l’Académie française des caractères que l’on peut taper avec un clavier. Au-delà de poser des normes pour que l’on puisse écrire la plupart des langues du monde dans leur alphabet propre, Unicode donne aussi un standard unifié pour les émojis, système visuel d’écriture qui ne cesse de gagner en popularité.

Avec la mise à jour Emoji 12.1, ce sont 168 nouveaux émojis qui rentrent ainsi dans le « dictionnaire » officiel. On compte parmi eux 138 émojis non genrés pour des personnages représentant des métiers ou des actions. Ceux-ci sont dépeints avec une coupe de cheveux pouvant rappeler aussi bien une femme, un homme ou une personne non binaire — en clair, un homo sapiens.

Sur la colonne centrale, les nouveaux émojis.

Cela fait 23 émojis « basiques » de personnages non genrés, un chiffre à multiplier par six pour inclure les variations de couleur de peau. Les 30 émojis restants représentent des combinaisons personnages se tenant la main, avec diverses couleurs de peau.

Google l’avait déjà fait avec Android 10

« Vous devriez bientôt pouvoir écrire à propos de personnes sans spécifier leur genre », indique le blog du consortium. Les émojis non genrés pourraient par exemple être utilisés par défaut dans les messageries quand l’utilisateur ne précise pas si le personnage est une femme ou un homme. Un peu comme les personnages apparaissant en jaune comme des figurines Lego lorsqu’on ne spécifie pas leur couleur de peau.

Tout cela doit bien sûr encore être entériné par les fabricants de smartphones et les diverses plateformes, qui ont chacun leurs propres systèmes d’émojis. Mais certains avaient déjà pris de l’avance. Avec Android 10, Google avait déjà introduit 53 personnages non genrés.

Le design des nouveaux emojis pour Android 10 Q et iOS a été dévoilé