Netflix renforce son contrôle parental, voici les nouvelles fonctionnalités

Surveillance constante sur l'enfant

 

Alors que les plus jeunes se tournent vers Netflix pour occuper leurs journées de confinés, l’entreprise renforce le contrôle parental avec de nouvelles fonctionnalités. On fait le point.

netflix controle parental

Quel dessin animé regarde cet enfant ? Vous avez 4h. / Crédits : Pixabay-Vidmir Raic

Comme leurs parents, les enfants tentent d’occuper leurs journées de confinés comme ils peuvent. Entre devoirs et jeux de société, beaucoup se tournent vers Netflix pour tuer quelques minutes dans la joie et le bonne humeur. Néanmoins, entre télétravail et visioconférences il n’est pas toujours évident pour les parents de contrôler de manière stricte les contenus visionnés par leurs bambins. « Papa c’est un film pour les enfants avec un clown » dit innocemment Gabrielle alors qu’elle lançait « Ça » en pleine après-midi. On l’a tous fait, non ?

Pour accompagner les parents (et éviter au passage quelques traumatismes), Netflix annonce le déploiement de nouvelles fonctionnalités renforçant le contrôle parental.

Profils verrouillés par code PIN et nouveaux filtres

Première nouveauté, Netflix propose de verrouiller les profils par code PIN au cas où vos bambins profiteraient d’un moment d’inattention. À cela s’ajoute tout une série de filtres complétant le « Profil enfants ». Désormais, on peut choisir de filtrer les contenus selon des catégories d’âge : tous publics, 7 ans et plus, 13 ans et plus, 16 ans et plus, 18 ans et plus. Bien entendu, chaque profil est personnalisable.

Vous en voulez encore ? Netflix propose un système de restrictions. Les parents peuvent entrer des titres de films ou séries qu’ils ne souhaitent pas voir apparaître sur le profil de leurs enfants, quelle que soit leur catégorie d’âge.

netflix controle parental restrictions

Netflix propose désormais un système de filtres par âge / Crédits : Netflix

Enfin, vous pouvez désormais accéder à l’historique de visionnage de chacun des enfants et même désactiver la lecture automatique de l’épisode suivant pour empêcher le binge watching.

Ces nouvelles fonctionnalités interviennent alors que les plateformes de SVOD enregistrent des records de visionnage. En plein confinement, les utilisateurs se tournent vers Netflix et consorts. Philippe Bailly, fondateur de la société de conseil sur les médias NPA Conseil déclare au Monde :

La semaine du 23 mars, on comptait, chaque jour en France, 5 millions de ‘streamers’, contre 2,7 millions, il y a un an. En une semaine, le nombre de programmes regardés est passé de 14,8 millions à 18 millions.

Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’arrivée de Disney+, disponible depuis le 7 avril 2020 après un lancement repoussé.

Les derniers articles