L’affaire OpenAI montre que X (Twitter) n’est pas près de disparaitre

À mon grand désespoir

 

Elon Musk a mis la main sur Twitter il y a près d'un an désormais. Depuis 12 mois, tout le monde prédit un effondrement de la plateforme. L'affaire OpenAI montre à quel point, le réseau social renommé X reste la référence de l'actualité.

On a l’impression que c’était il y a une éternité, mais en réalité, c’était il y a seulement 12 mois que le milliardaire Elon Musk a mis la main sur le réseau social Twitter, renommé X. Depuis, on prédit un effondrement au réseau social à chaque scandale provoqué par un homme qui multiplie les provocations pour augmenter son attrait chez un électorat bien particulier.

Des concurrents sérieux sont apparus pour la plateforme en 2023, comme Threads de Meta ou Blue Sky qui continue d’avoir une bonne croissance, en particulier en Europe. Pourtant, l’invraisemblable affaire OpenAI qui a frappé depuis vendredi 17 novembre l’entreprise derrière ChatGPT nous rappelle que Twitter est indétrônable.

Les breaking news sont sur X

Vous avez pu suivre chaque rebondissement de l’affaire OpenAI, du renvoi de Sam Altman par le conseil d’administration de sa propre entreprise le vendredi 17 novembre, jusqu’à sa réintégration ce mercredi 22 novembre grâce au travail de nombreux journalistes. Des médias comme Bloomberg, The Information, le New York Times ou bien sûr Frandroid et Numerama, ont précisément couvert les aventures de Sam Altman au cours des derniers jours.

La réaction officielle de Satya Nadella, CEO de Microsoft // Source : X

Mais en premier lieu, l’information provenait de publications sur Twitter. Que ce soit la réaction de Sam Altman, sa visite comme « guest » de son ancienne entreprise, l’annonce par OpenAI de sa réintégration, les réactions de Satya Nadella, le patron de Microsoft ou encore la déclaration du PDG temporaire Emmett Shear. Tout s’est déroulé sur Twitter, et il fallait absolument être sur la plateforme pour pouvoir suivre l’actualité. Autrement dit, Twitter reste un outil de travail crucial pour un journaliste, plus que jamais, malgré l’arrivée des concurrents.

Le réseau infréquentable, mais inévitable

Ce constat se télescope presque ironiquement avec le dernier scandale en date d’Elon Musk. Comme le rapporte Le Figaro, le milliardaire a publié sur son compte du contenu antisémite et conspirationniste le mercredi 15 novembre. Conséquence immédiate, la plateforme a perdu plusieurs gros annonceurs : IBM, Apple, Disney, Warner Bros Discovery ou encore Paramount ont suspendu leurs campagnes publicitaires.

On a donc d’un côté un réseau social et un propriétaire incontrôlable, à la modération inexistante, auquel des marques ne souhaitent plus être associées. De l’autre, une plateforme encore vitale pour l’information et son partage. Pour cause, les personnes et entreprises les plus influentes du monde sont sur Twitter et y font leurs annonces les plus urgentes.

Source : X

Officiellement la CEO de X, Linda Yaccarino a partagé sur le réseau social que l’affaire OpenAI avait récolté 1,3 milliard d’impressions en quelques jours, soit deux fois plus que les Grammy Awards. Pour elle aussi, le réseau social est la plateforme de choix pour l’actualité. On peut noter qu’elle ne fait pas le choix de communiquer les chiffres concernant le sujet d’actualité des dernières semaines, le conflit Israël-Hamas. Peut-être pour éviter de rappeler les propos du propriétaire des lieux et la désertion des budgets publicitaires.

 


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.