Asus lancera dans les prochaines semaines un écran 4K / 120 Hz de 43 pouces, compatible FreeSync et DisplayHDR 600 : le ROG Strix XG438Q, proposé à près de 1350 dollars. Pour les joueurs ne disposant pas d’un budget aussi conséquent, le constructeur taïwanais mise sur son XG43VQ, une version un peu plus « abordable », qui fait l’impasse sur certaines spécificités aguicheuses de son grand frère. Elle est attendue sur le marché à un tarif européen de 899 euros… mais on ignore encore à quelle date.

Crédit : Asus

Pour faire passer le prix de cet écran sous la barre des 1000 euros, Asus a consenti à certains sacrifices, sans pour autant compromettre la diagonale de 43 pouces. Cette dernière est inchangée, au même titre que la fréquence de rafraîchissement, qui reste donc campée à 120 Hz. Dans les faits, les différences sont surtout observables en termes de définition, de ratio et de qualité du HDR.

Une dalle limitée au standard DisplayHDR 400

Première différence probante entre les deux dalles, leurs définitions et ratio : 4K (3840 par 2160 pixels) / 16:9 pour le XG438Q contre seulement 3840 par 1200 pixels et un format 32:10 chez le XG43VQ. La qualité du HDR varie aussi d’un modèle à l’autre. L’écran le plus haut de gamme présenté par Asus se pare du standard DisplayHDR 600 et peut en théorie afficher des pics de luminosité à près de 750 nits. Le XG43VQ doit pour sa part se contenter du badge DisplayHDR 400 pour une luminance nettement plus restreinte, évaluée à 400 nits. Est en revanche annoncée une couverture à 90% du spectre colorimétrique DCI-P3, pour une restitution fidèle des couleurs.

Comme le précise le site britannique TFTCentral, le prochain écran d’Asus se base sur une dalle VA, compatible G-sync et FreeSync 2, ce qui est évidemment attendu sur cette gamme de prix. En clair, le seul véritable compromis de cet écran touche à son support HDR. En se limitant au DisplayHDR 400, le rendu HDR de l’écran se montrera des plus passables puisqu’il ne profite pas du local diming nécessaire à une amélioration notable du rapport plage dynamique / contraste, explique TFT Central.