Rares sont les appareils de milieu de gamme à dépasser la définition Full HD. Et c’est normal : les SoC utilisés n’y sont pas prêts. Toutefois, le Snapdragon 670 changerait la donne l’année prochaine, si l’on en croit sa plateforme de test.

Les smartphones sont avant tout rythmés par leurs composants, faisant que les créateurs de puce donnent le la du marché entier. Si le milieu de gamme n’évolue pas assez vite à votre goût, vous pouvez pointer du doigt les fondeurs.

Depuis quelques années, la définition Quad HD a conquis la majorité des haut de gamme. Toutefois, elle n’apparaît presque jamais sur le milieu de gamme, faute de SoC la supportant sur cette tranche tarifaire. 2018 serait l’année du changement.

Le Snapdragon 670 se prépare pour 2018

En effet, la source sûre Roland Quandt nous dévoile aujourd’hui la plateforme de test du futur Snapdragon 670, qui succéderait au 660 pour propulser le milieu de gamme. Et cette plateforme a quelques points intéressants.

On peut voir ici qu’elle supporte 6 Go de LPDDR4X, la mémoire flash eMMC 5.1 et dispose d’un double capteur photo. Mais surtout, celle-ci est en définition Wide Quad HD, soit le Quad HD en ratio 18:9 à 2560 x 1440 pixels.

Bon SoC peu utilisé ?

Tout cela serait également supporté par un GPU Adreno série 600 de nouvelle génération, même si celui-ci reste encore assez mystérieux. Problème étant que malgré ses capacités, il n’est pas sûr que le Snapdragon 670 s’attire les faveurs des marques.

En 2017, le Snapdragon 660 lui-même n’a été que peu utilisé. D’ordre général, les constructeurs ont préféré faire des économies sur leurs SoC et n’utiliser que la série 400, afin de pousser l’investissement sur d’autres aspects de leurs smartphones (notamment la photo). Le Snapdragon 670 risque donc de subir le même sort, malgré ses qualités présumées.

À lire sur FrAndroid : Qualcomm Snapdragon 845 : le SoC phare de 2018 en détails