5G : la France se positionnerait en faveur de Huawei… mais avec modération

La France emboîte le pas du Royaume-Uni...

 

La France pourrait bien finir par se positionner officiellement sur le cas Huawei. Alors que les États-Unis font pression sur leurs partenaires européens pour ostraciser Huawei des équipementiers 5G agréés, la France paraît sur le point de suivre l'exemple de son voisin britannique, en autorisant l'équipementier chinois pour les sections « peu sensibles » du réseau.

Bannir Huawei ? La France préfère l’exemple britannique aux injonctions américaines. C’est du moins ce qu’avance Reuters, qui s’est entretenu avec deux sources anonymes « au fait du dossier ». L’agence de presse indique que les autorités françaises doivent se prononcer de manière « imminente » sur le cas Huawei et accorder leurs premières autorisations aux opérateurs français, qui ont actuellement le choix entre Nokia et Ericsson d’une part, et Huawei de l’autre, pour la mise en place de leurs réseaux 5G respectifs.

Cette décision prochaine devrait pencher en faveur d’une solution proche de celle adoptée par le gouvernement de Boris Johnson en Grande-Bretagne : autoriser les équipements Huawei… mais uniquement sur les parties les moins sensibles du réseau national afin de limiter les risques quant à un potentiel espionnage chinois.

La France prête à combler son manque de position officielle

Aucun équipementier n’est pour l’heure interdit à proprement parler en France, mais la situation économico-politique et les pressions américaines laissaient craindre une ostracisation tacite de Huawei dans l’Hexagone. SFR et Bouygues, dont une part de leur équipement actuel est d’ores et déjà estampillé Huawei, indiquaient récemment qu’ils réclameraient des indemnisations à l’État en cas d’interdiction pure et simple de l’équipementier chinois.

D’après les informations glanées par Reuters auprès de deux sources, l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), qui supervise notamment les équipements télécoms de nouvelle génération, est sur le point « d’approuver des équipements Huawei, mais seulement pour les parties non sensibles du réseau », rapporte l’agence de presse.

Sortir Huawei des segments stratégiques du futur réseau 5G

Cette mesure vise à autoriser les équipements fournis par Huawei pour les antennes qui serviront à couvrir les territoires en réseau 5G, tandis que le géant chinois sera tenu à l’écart des cœurs de réseau, ces points sensibles de l’infrastructure mobile, chargés — entre autres — de traiter les données des usagers à l’aide de logiciels.

« Ils ne veulent pas interdire Huawei mais le principe est : « il faut les sortir des cœurs de réseau » », explique l’une des deux sources citées par Reuters, qui précise que l’Anssi et le ministère de l’Économie n’ont pas souhaité commenter ces informations.

Rappelons qu’en France, Orange, premier opérateur national, a d’ores et déjà opté pour des équipementiers 5G européens (Nokia et Ericsson en premier lieu). Même chose pour Free. SFR et Bouygues Telecom pourraient quant à eux opter, à plus grande échelle encore, pour Huawei en cas de feu vert des autorités françaises de régulation.

 

Retrouvez notre comparateurs des meilleurs forfaits mobiles régulièrement mis à jour.

Les meilleurs forfaits sans engagement

Giga Série Prixtel Forfait 4G 50 - 200 Go

Dernier jour !

Appels illimités

SMS/MMS illimités

50 Go - 200 Go

9,99€

14,99€

Forfait Mobile B&You série spéciale 5G - 130 Go

2 semaines

Appels illimités

SMS/MMS illimités

130 Go

24,99€
Sosh Série limitée 4G - 40 Go

2 jours

Appels illimités

SMS/MMS illimités

40 Go

11,99€
Tous les forfaits mobile

Les derniers articles