Les montres Amazfit et Zepp vont grandement s’améliorer grâce à ces nouveautés

 

Le groupe Huami a annoncé un nouveau système pour ses montres connectées Zepp et Amazfit, baptisé Zepp OS.

La montre connectée Zepp Z

La montre connectée Zepp Z // Source : Frandroid

Dans le secteur des montres connectées, on connaît les principaux acteurs comme Fitbit, Fossil, Samsung, Xiaomi ou Apple. Mais le groupe Huami n’est pas à oublier pour autant. C’est en effet lui qui se cache derrière deux marques de montres plutôt efficaces pour leur autonomie, leur design et leur suivi d’activité : Amazfit et Zepp.

Il faut dire que contrairement aux montres de Fossil ou de TicWatch par exemple, les montres du groupe Huami n’utilisent pas Wear OS comme système d’exploitation. Elles exploitent en fait le système RTOS, également adopté par OnePlus pour sa propre montre connectée. Ce système a l’avantage d’être économe en énergie et d’être hautement personnalisable par les constructeurs. Néanmoins, les montres d’Amazfit et Zepp, ont tendance à beaucoup se ressembler d’un modèle à l’autre en l’absence de nouveautés sur l’écosystème RTOS.

C’est dans ce cadre que Huami a décidé de mettre à jour le système d’exploitation de ses montres, comme le rapporte le site GizmoChina. Ce mardi, le patron de Huami, Huang Wang, a annoncé sur le réseau social chinois Weibo certaines nouveautés à venir pour les montres du groupe. C’est le cas notamment de l’interface logicielle revue et corrigée, qui s’appuie désormais sur un « OS développé en interne par Huami », baptisé sobrement Zepp OS. Celui-ci se veut mieux optimisé pour les montres connectées et pour les mesures de santé. Par ailleurs, dans une vidéo mise en ligne, le patron du groupe chinois dévoile la présence d’un suivi de la pression sanguine, une fonction jusqu’à présent restreinte à un nombre limité de montres connectées, essentiellement sur le haut de gamme.

Un nouvel OS accompagné d’un nouveau processeur

Dans une autre publication sur Weibo, Huang Wang a indiqué que les prochaines montres connectées d’Amazfit et de Zepp ne proposeraient pas seulement un nouvel OS développé en interne, mais intégrerait également un processeur maison, baptisée Huangshan 2S. Jusqu’à présent, les montres de Huami profitaient de processeurs peu puissant, essentiellement conçu pour économiser de la batterie. Le groupe Huami ne communiquait d’ailleurs pas sur les processeurs utilisés. En gérant à la fois le processeur et le système d’exploitation, le groupe chinois pourrait chercher à se positionner dans les pas d’Apple, leader du marché des montres connectées, afin de maîtriser au mieux ses appareils.

Pour l’heure, on ignore encore quelles seront les premières montres à profiter du nouveau système Zepp OS et de la puce Huangshan 2S de Huami.

Les derniers articles