Malgré le buzz, les magasins physiques d’Amazon ne fonctionnent pas si bien

Des magasins uniquement installés aux États-Unis

 

Amazon a annoncé la fermeture de huit de ses magasins sans caisse et en libre-service Amazon Go, sans toutefois faire une croix sur le concept. Installés progressivement dans plusieurs grandes villes américaines, ils avaient fait l'objet d'une couverture médiatique relativement importante à leurs débuts.

Portiques à la sortie des magasins Amazon Go, pour illustration // Source : Sikander Iqbal – Wikimedia Commons

Amazon va fermer huit de ses supermarchés Amazon Go dans le cadre d’une « optimisation » de sa présence physique dans certaines villes américaines. La firme assure néanmoins rester attachée à son concept de magasins sans caisses, où les clients se servent, sont contrôlés automatiquement à l’aide de caméras et capteurs, et sortent librement après avoir validé un moyen de paiement à l’entrée.

« Comme tout détaillant physique, nous évaluons périodiquement notre portefeuille de magasins et prenons des décisions d’optimisation en cours de route », a déclaré un porte-parole du groupe dans un communiqué adressé par mail à Geekwire. « Nous restons attachés au format Amazon Go, nous exploitons plus de 20 magasins Amazon Go aux États-Unis et nous continuerons à apprendre quels sont les emplacements et les caractéristiques qui plaisent le plus aux clients au fur et à mesure de l’évolution de nos magasins Amazon Go ».

La fin d’un concept ? Pas vraiment

Dans le détail, Amazon va fermer deux magasins à Seattle. Les deux sites en question sont situés dans un quartier de la ville sujet à une hausse significative de la criminalité ainsi qu’à la présence de toxicomanes, note Geekwire. Par précaution, ces deux magasins avaient déjà fermé leurs portes depuis un moment, lit-on.

Pour le reste, Amazon a indiqué que deux magasins Amazon Go vont aussi fermer à New York City, en complément de quatre de ces supermarchés localisés cette fois à San Francisco. Ces différents magasins continueront officiellement d’opérer jusqu’au 1er avril, date de leur fermeture définitive.

En dépit de ces différentes fermetures, Amazon annonce qu’il va continuer d’ouvrir de nouveaux magasins reprenant ce même concept de libre-service. L’un de ces nouveaux Amazon Go a d’ailleurs ouvert dans la petite ville de Puyallup, située à une vingtaine de kilomètres de Seattle.

Amazon réduit bien la voilure sur sa présence physique

Reste que si Amazon demeure attachée à ses magasins Amazon Go, et que leur pérennité est à première vue assurée, au moins dans l’immédiat, la firme recule bel et bien en termes de présence physique aux États-Unis. Après la fermeture de 68 de ses boutiques Amazon 4-star, Amazon Books, et d’autres boutiques Pop Up, la firme a également annoncé la mise en pause de son projet de construction pour un un deuxième siège situé à proximité de Washington D.C.

Ces différences annonces interviennent également après qu’Amazon ait mis en place le licenciement progressif de 18 000 employés en fin d’année dernière.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.