Amazon : Jeff Bezos quittera son poste de CEO dans l’année

 

Après 27 ans, Jeff Bezos annonce se retirer de sa position de CEO d'Amazon afin d'adopter un rôle moins exécutif et ainsi se libérer du temps à ses autres occupations.

« Qu’est-ce qu’Internet ? ». C’est la question que Jeff Bezos entendait le plus fréquemment (selon ses dires) en 1994, à l’époque de la création d’Amazon. 27 ans plus tard, il n’a bien évidemment plus besoin de répondre à cette question et il semble grand temps pour celui qui bataille pour la place d’homme « le plus riche du monde » avec Elon Musk de laisser sa place de CEO.

Jeff Bezos ne sera plus CEO d’Amazon au troisième trimestre

L’annonce fait bien évidemment grand bruit : le CEO de la 3e capitalisation boursière du NASDAQ va céder sa place au cours du troisième trimestre 2021. Jeff Bezos prendra alors le rôle de président exécutif (Executive Chairman), laissant alors Andy Jassy prendre sa place.

Bien que beaucoup moins connu, Andy Jassy n’est bien évidemment pas un inconnu, surtout dans les couloirs de la société de Seattle. Présent chez Amazon depuis 1997, c’est lui qui dirige actuellement l’équipe chargée d’Amazon Web Services (AWS), la division d’Amazon gérant les services de cloud computing. Coronavirus aidant, celle-ci a remporté un franc succès en 2020, battant tous ses records de chiffre d’affaires avec 28 % de croissance sur le dernier trimestre, représentant plus de 50 % du résultat opérationnel de la firme.

C’est donc dans ce contexte faste que Jeff Bezos se retire de son rôle de CEO.

Jeff Bezos reste engagé dans des projets importants

Bien qu’abandonnant son rôle opérationnel au sein d’Amazon, Jeff Bezos assure garder un rôle important au sein de différents projets d’Amazon. Dans une lettre à ses employés, il indique néanmoins qu’être « le PDG d’Amazon est une responsabilité importante et dévorante ».

En laissant ses plus importantes responsabilités à Andy Jassy, Jeff Bezos va donc pouvoir se libérer du temps et de l’énergie pour se concentrer sur ses autres occupations, parmi lesquelles ses fondations Day 1 Fund et Dezos Earth Fund, mais aussi Blue Origin, sa société concurrente à SpaceX souhaitant baisser le coût d’accès à l’espace, ou encore le Washington Post.

Une page se tourne.

Les derniers articles