Procès Epic Games : Apple ne veut pas appliquer le verdict et demande un délai

Apple se défend

 

Le jugement rendu en septembre obligeait Apple à autoriser les systèmes de paiements extérieurs à partir du mois de décembre. La firme de Cupertino souhaiterait un délai sur ce point.

Procès Epic Games : Apple ne veut pas appliquer le verdict et demande un délai

Quelques semaines seulement après le lancement de ses iPhone 13, et près d’un mois après le verdict du procès l’opposant à Epic Games, Apple a décidé de faire appel de cette première décision.

L’entreprise à la pomme avait pourtant qualifié le verdict de « victoire retentissante », la juge ayant notamment penché en faveur d’Apple dans 9 des 10 demandes d’Epic. Mais le peu de terrain cédé par Apple semble être trop important.

Autoriser les paiements extérieurs

Pour rappel, le jugement demande à la firme de Tim Cook de laisser la possibilité aux développeurs d’ajouter des liens, sous forme de boutons, vers des systèmes de paiements extérieurs à l’App Store. Une première pour Apple et un véritable changement de paradigme dans son écosystème. La firme aurait dû appliquer cette mesure dès le mois de décembre, mais désormais, rien n’est moins sûr avec cet appel.

C’est peut-être même l’objectif principal de cette demande d’appel. Apple y demande un délai dans l’application de cette nouvelle règle.

Apple demande à la Cour de suspendre les exigences de son injonction jusqu’à ce que les appels interjetés par Epic et Apple soient résolus.

En clair, la firme voudrait que, tant que l’affaire n’a pas totalement épuisé tous les recours juridiques, on lui laisse la possibilité de continuer comme elle l’entend, sans prendre en compte les décisions judiciaires. Autant dire que cela pourrait prendre des années.

Apple fait du Apple

Dans sa demande d’appel et de délai donc, Apple avance une nouvelle fois son argument fétiche de la sécurité des utilisateurs, et explique vouloir : « protéger à la fois le fonctionnement efficace de l’App Store et la sécurité et la confidentialité des clients d’Apple. »

La firme de Cupertino avance que l’application de cette règle pourrait « bouleverser l’équilibre fragile entre les développeurs et les clients fourni par l’App Store », provoquant un dommage irréparable. Apple avance enfin qu’un délai lui permettrait de ne pas endommager sa plateforme, le temps de prendre en compte « les questions juridiques, technologiques et économiques complexes et en évolution rapide que toute révision de cette ligne directrice impliquerait ».

Tim Sweeney se moque

Epic Games pour sa part, avait demandé à faire appel le même jour que la décision de la juge Yvonne Gonzalez-Rogers. Et bien sûr, Tim Sweeney, le CEO de la firme derrière Fortnite n’a pas pu s’empêcher de se moquer de son rival.

Apple filed a peel https://t.co/hvnfgg8lZC pic.twitter.com/TouBIrKiSp

— Tim Sweeney (@TimSweeneyEpic) October 9, 2021

La décision de valider ou non cet appel, ainsi que le délai demandé par Apple, est fixée au 16 novembre 2021.

Les derniers articles