Keynote Apple au printemps : on a toutes les raisons d’y croire

 

Selon Mark Gurman, il devrait bien y avoir une keynote Apple au printemps. La marque aurait de très nombreux produits à égrainer cette année et commencer tôt aurait un intérêt aussi bien financier que calendaire pour éviter l’embouteillage de fin d’année. Le mois de mars a souvent été son préféré pour faire le bonheur des petits budgets avec des produits plus abordables.

iPhone SE 2020
iPhone SE 2020 va-t-il déjà avoir un successeur ? // Source : Apple

Ça va être sportif. Avec une année 2022 qu’on annonce chargée, Apple a tout intérêt à mettre rapidement la machine des présentations en marche. En plus de l’habituelle litanie de nouveautés de la fin d’année (iPhone 14, Apple Watch, MacBook, iPad Pro…), la marque à la pomme aurait tout un stock de produits à mettre sur le marché, dont un éventuel casque de réalité mixte. Alors, autant commencer rapidement pour éviter l’embouteillage de fin d’année.

Et pour démarrer l’année, on pense évidemment au fameux iPhone SE version 2022 qui fait l’objet de nombreuses rumeurs, plus ou moins solides (arrivée de la 5G, davantage de stockage, un modèle grand format, une encoche, un nom avec un « + »…). Mais l’histoire nous a appris que le smartphone « low-cost » n’en fait souvent qu’à sa tête.

Quatre ans durant, le successeur du premier modèle s’est fait attendre, à coup de certitudes qui le prédisaient pour chaque année à venir, avec tel format ou telle avancée. Beaucoup pensaient qu’il suivrait la cadence de l’iPhone en chef, il n’en fut rien. Au terme de son existence, l’iPhone SE n’aura connu aucun changement en grande pompe (un communiqué de presse annonçant une déclinaison avec plus de stockage et un coloris rouge) avant une nouvelle version dévoilée seulement en 2020. Alors, le voir arriver aussi vite en 2022 dans une toute nouvelle mouture, on voudrait bien y croire.

Une keynote de printemps pour les petits budgets

Dans sa newsletter hebdomadaire Power On, Mark Gurman réitère l’imminence d’une conférence de printemps organisée par Apple fin mars ou début avril. Dans l’idée, cela n’a rien d’improbable, nous l’évoquions dès le début du mois. La firme de Cupertino a, par le passé, souvent tenu des keynotes en public en mars pour dévoiler des nouveautés moins ambitieuses que celles de septembre ou octobre.

Ce fut le cas donc de l’iPhone SE en 2016, accompagné de l’iPad Pro alors en version 9,7 pouces (le modèle 12,9 pouces était sorti quelques mois avant). Un an plus tôt, la keynote de printemps avait été l’occasion de donner officiellement le coup d’envoi de l’aventure Apple Watch. En 2018, l’iPad d’entrée de gamme avait été au centre d’une conférence dédiée à l’éducation.

L'iPad 9 (2021)
L’iPad 9 (2021) // Source : Apple

L’iPad a d’ailleurs souvent été la star de l’événement de mars (2011, 2012), laissant toute la place aux iPhone en septembre et aux ordinateurs en octobre. La keynote 2019, autour du lancement des services (Apple TV+, Apple Arcade, etc.), et celles de 2021 avec l’iPad Pro M1, l’iMac M1 ou encore les AirTags et l’Apple TV font figures d’intrus. Mais, pour cette dernière, l’époque fait que tout est facilement chamboulé.

Dans le calendrier annuel d’Apple, les lancements printaniers sont néanmoins une étape souvent nécessaire pour mettre les finances de l’entreprise sur de bons rails en début de cycle avant la fin d’année de consolidation avec les iPhone et les fêtes. C’est alors l’occasion de démarrer en douceur avec des produits plus abordables qui trouvent facilement preneur : l’iPhone SE à moins de 500 euros ou l’iPad à moins de 400 euros font le bonheur de beaucoup de familles et petits budgets.

Cela n’empêche pas Apple de dégainer parfois des mises à jour de produits phares avec un processeur plus puissant comme la puce M1 sur iPad Pro et iMac l’an dernier. Mais ce n’étaient fondamentalement que des améliorations de puissance, même si l’iMac avait été relooké au passage et l’iPad Pro 12,9″ se parait d’un écran mini LED. Le premier a clairement des visées très grand public et aurait peut-être détonné en fin d’année, armé de sa « seule puce M1 » quand les MacBook passaient aux M1 Pro et M1 Max.

Un iPhone SE véritablement novateur ?

Si Apple tient un événement en mars (son mois préféré) ou avril, les regards seront tournés vers l’iPhone SE qu’on annonce pourtant identique au modèle actuel, mais enrichi de la compatibilité 5G indispensable pour être dans son époque. Il se murmure déjà que le smartphone serait mis en vente courant avril au plus tôt.

La perspective de voir arriver un modèle « Plus » paraît, en revanche, s’éloigner pour cette année, tout comme le passage à un écran étendu avec encoche. On sait sur ce point que les ingénieurs d’Apple peinent à optimiser la dalle OLED pour un petit format de 4,7 pouces au niveau du rétroéclairage notamment. Passer au format des iPhone XR ou 11/12 paraît encore un peu tôt, Apple vendant encore des iPhone 12 et ayant donc besoin des châssis. Éventuellement, l’iPhone 12 mini, sorti du catalogue, pourrait servir de base et conserver l’idée d’un format compact. Mais cela ne semble pas encore à l’ordre du jour.

Un iPhone SE avec seulement la 5G en nouveauté vaut-il le coup d’un événement ? Pas certain… Si Apple lance les invitations, il ne serait donc pas seul. On parle évidemment d’un renouvellement d’iPad. Seulement l’iPad 9e génération est arrivé fin 2021 et n’en est pas encore à être repensé. Comme le suggère Mark Gurman, l’iPad Air 5 semble le plus probable en guest-star.

Apple iPad Air 2020 facade
L’iPad Air 2020 // Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Sorti fin 2020, il avait fait forte impression avec son nouveau look, coloré en prime, sa puissance intégrée et son positionnement qui en faisait la parfaite alternative moins onéreuse à l’iPad Pro. Boostée alors à la puce A14 (mieux que les iPad Pro de l’époque), la tablette tactile n’a pas eu son renouvellement 2021. Elle fait donc une candidate parfaite. En revanche, l’iPad Pro pourrait attendre la fin d’année pour passer à une puce M2. Déjà surpuissant, ce serait un luxe pas forcément utile (et cher) de le doter des nouvelles puces même M1 Pro. À moins que la fin d’année soit véritablement surchargée, il a le temps de se faire beau.

Reste que de multiples références ont été récemment repérées par le site Consomac pour une multitude d’iPad enregistrés auprès de l’Eurasian Economic Commission. Au total, neuf nouveaux iPad sont apparus, certains avaient déjà été signalés au printemps 2021 sans que les produits ne voient encore le jour. Mais peut-être s’agit-il juste de déclinaisons pour certains marchés. Présenter un modèle inédit (mais sous quelle forme) alors que même l’iPad mini a été récemment remanié n’aurait pas forcément de sens dans une keynote de printemps. À moins qu’il ne s’agisse d’un produit abordable.

On devrait en savoir davantage dans la seconde moitié du mois de mars, quand Apple se décidera à envoyer les invitations. En attendant, les rumeurs peuvent continuer à aller bon train.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles