iPhone : ce n’est pas demain que vous pourrez remplacer Safari, Messages, Appareil photo…

 

Apple considère certaines de ses apps, dont Safari, comme des fonctions intégrantes de l'iPhone et de l'iPad.

Photo par Yura Fresh sur Unsplash

Aux Etats-Unis et en Europe, Apple est en train de défendre ses positions concernant iOS, l’iPhone et ses différentes règles. Comme le souligne iGen, les réponses de Kyle Andeer, vice-président en charge des questions juridiques de l’entreprise, sont très intéressantes. Ce responsable d’Apple a répondu aux questions que les membres du comité de la magistrature de la Chambre des représentants ont envoyé à Apple. Vous trouverez d’ailleurs l’ensemble des réponses sur le site du gouvernement américain.

Impossible de changer les apps par défaut d’iOS et iPadOS

Aujourd’hui, certaines applications essentielles d’iOS ne peuvent pas être remplacées par d’autres apps tierces comme cela est possible sur Android. Vous pouvez installer un autre navigateur web, comme Chrome ou Microsoft Edge, mais vous ne pourrez pas remplacer le navigateur web par défaut (Safari) ni le désinstaller. Le constat est similaire pour d’autres apps, comme l’appareil photo ou les contacts par exemple. D’autres apps, comme Téléphone ou Messages, n’ont tout simplement pas d’alternatives sur l’App Store. Sur Android, chaque application est une composante remplaçable, on peut même installer des app stores alternatifs.

Dans les réponses de Kyle Andeer, il semble clair qu’Apple ne changera pas de position d’aussitôt. En effet, Safari et les autres apps natives sont considérées comme une partie essentielle des fonctionnalités de l’iPhone, une « base de référence ». Ces apps font partie d’iOS et de l’iPhone. Selon le responsable des affaires juridiques d’Apple, remplacer l’une de ces applications du système d’exploitation détruirait ou dégraderait sévèrement les fonctionnalités de l’iPhone.

WebKit obligatoire pour une question de sécurité

Apple justifie également l’obligation pour les développeurs tiers d’utiliser le moteur web WebKit pour concevoir un navigateur web sur iOS. Ce moteur est considéré comme essentiel pour ses fonctions « de sécurité et de confidentialité à la fine pointe de l’industrie ». Selon Apple, ces règles visent à protéger la vie privée et la sécurité des utilisateurs. En exigeant l’utilisation de WebKit, Apple peut fournir des mises à jour de sécurité pour tous ses utilisateurs rapidement et précisément, quel que soit le navigateur qu’ils décident de télécharger depuis l’App Store. Mais cela ne justifie pas le fait que les utilisateurs ne puissent pas remplacer le navigateur par défaut de l’OS de leur iPhone ou de leur iPad.

Pour Apple, ce n’est pas une décision commerciale, mais une décision de design et de développement.

Pour Apple, ce n’est pas une décision commerciale, mais une décision de design et de développement. Apple utilise donc des technologies et des API privées qui ne peuvent être exploitées par les développeurs d’applications tierces. Bref, ce n’est pas demain que vous pourrez remplacer Safari, Messages, Appareil photo… par des alternatives en tant qu’application par défaut de l’iPhone ou de l’iPad.

Les derniers articles

  • Quelles sont les meilleures liseuses en 2019 ?

    Guides d'achat

    Quelles sont les meilleures liseuses en 2019 ?

    14 décembre 201914/12/2019 • 15:00