OLED, Asus Dial, choix entre AMD et Intel : les PC portables Asus ont beaucoup d’arguments pour la rentrée

 

Lors de sa conférence dédiée aux créateurs de contenu, Asus a dessiné les lignes de sa nouvelle gamme de PC portable. Le fabricant va miser encore davantage sur l'OLED et sur le choix entre AMD et Intel.

En 2021, Asus a fait de l’OLED sa grande stratégie sur ses PC portables. Nous avons été séduits par les ZenBook 13 OLED UX325 et UM325, ainsi que le ZenBook Duo 14. La firme va aller encore plus loin à la rentrée et nous a présenté sa stratégie qui couvrira désormais la plupart de ces nouveautés.

L’OLED arrive partout ou presque : quid du burn in ?

Première annonce forte, Asus va désormais équiper beaucoup de ses machines avec des écrans OLED. Ces écrans proposent évidemment un taux de contraste très intéressant, mais aussi des couleurs plus vives, une meilleure gestion de la luminosité (jusqu’à 600 cd/m²) et une couverture colorimétrique qui ravira les créatifs (100% DCI-P3 chez Asus), si l’écran est bien calibré.

OLED, Asus Dial, choix entre AMD et Intel : les PC portables Asus ont beaucoup d’arguments pour la rentrée

On a vu l’OLED se généraliser sur smartphone et Asus semble ici penser que les caractéristiques qui ont fait le succès de l’OLED pourront aussi séduire sur PC. D’après nous, c’est clairement un pari intéressant qui va permettre à Asus de se démarquer de ses concurrents, notamment Apple et Microsoft Surface.

Reste la principale interrogation : quid du burn in ? Ce phénomène bien connu qui peut laisser imprimer une image fantôme sur un écran OLED s’il affiche trop longuement certains éléments. On l’a connu sur les téléviseurs avec les logos de chaînes ou bandeaux d’informations qui marquent l’écran, alors la présence d’une barre des tâches fixe peut certainement effrayer sur PC.

Asus se veut rassurant

Lors de sa conférence, Asus nous a donné des détails sur sa façon d’éviter au maximum ce problème inhérent à la technologie. D’abord, Asus indique se fournir avec la dernière génération en date de dalles OLED Samsung : la 3e génération. La technologie étant de mieux en mieux maitrisée, le phénomène serait désormais plus rare.

Asus intègre également plusieurs technologies logicielles pour réduire le problème. Pixel Shift d’abord, qui permet de faire « bouger » les pixels de façon imperceptible pour l’œil, pour les garder animés et ainsi éviter le burn. Pixel Refresh est un peu plus simple : il s’agit d’un écran de veille optimisé pour l’OLED se déclenchant automatique. Asus a prévu deux écrans de veille séparés, le premier très rapide et intégré à Windows, et le deuxième géré au niveau du firmware de la machine après 5 minutes. La marque nous a indiqué que l’utilisateur final pouvait désactiver les deux écrans de veille, bien que cela soit déconseillé pour la durée de vie du produit.

Enfin, Asus a intégré au firmware du PC des éléments de diagnostic pour détecter et contourner les problèmes de burn-in au maximum. Cette détection se fait au niveau des sous-pixels, a indiqué la marque.

AMD ou Intel : Asus va laisser le choix

Deuxième élément important annoncé par Asus lors de son événement : le choix entre AMD et Intel. Comme l’a rappelé la marque, ce n’est pas quelque chose si simple à implémenter. De nos jours, les PC portables ont souvent une conception interne pensée pour la marque du processeur utilisée, et plus globalement sa plateforme. Passer d’AMD à Intel, ou le contraire, demande donc à Asus de concevoir une nouvelle carte mère, ajuster le système de refroidissement et s’assurer que les pilotes sont correctement intégrés avec Windows.

OLED, Asus Dial, choix entre AMD et Intel : les PC portables Asus ont beaucoup d’arguments pour la rentrée

Sur la plupart des références dévoilées pour la rentrée, et à l’avenir, la marque promet de proposer le choix entre AMD et Intel. Cela implique aussi de multiplier les références chez les commerçants, au risque de complexifier une gamme de produits qui est parfois difficilement lisible, de l’aveu même d’Asus.

Asus Dial : un nouveau périphérique intégré aux PC portables

On ne pourra jamais reprocher à Asus de tomber à court d’idées. La marque aime tenter des choses et ne pas se reposer sur ces acquis. On se souvient ainsi de l’idée d’intégrer un second écran directement au-dessus du clavier, ou à la place du pavé tactile. Cette fois Asus reprend une idée que l’on avait déjà vu chez Microsoft : l’intégration d’un Dial.

OLED, Asus Dial, choix entre AMD et Intel : les PC portables Asus ont beaucoup d’arguments pour la rentrée

Comme le Surface Dial, il s’agit d’une molette rotative qui peut s’avérer très pratique, notamment pour les créateurs de contenu. Cette nouvelle option d’interaction avec le logiciel permet par exemple de choisir le bon coloris dans un nuancier, ou de se déplacer dans la timeline d’un projet de montage vidéo. Pour un usage plus commun, il permettra d’accéder rapidement à certains raccourcis, ou de modifier le volume par exemple.

Selon les produits, ce Asus Dial prendra une forme différente : derrière l’écran aplati, à côté du clavier un peu plus imposant, sur une souris externe ou encore intégré logiciellement au pavé tactile. Quoi qu’il en soit, ils utilisent tous un framework logiciel développé par Asus. La marque annonce avoir déjà signé avec Adobe pour que la suite Creative prenne en charge le Dial. Le fabricant a aussi eu la bonne idée de permettre d’utiliser le framework de Microsoft nativement intégré à Windows pour le Surface Dial.

Les derniers articles