Facebook et Instagram : sur iOS 14, vous serez incités à dire oui aux pubs ciblées

 

Après qu’Apple a renforcé les règles dans ce domaine, Facebook et Instagram vont afficher des messages incitant les utilisateurs d’iOS 14 à accepter les publicités ciblées et donc la collecte de données à cet effet.

Message Facebook pour les pub sur iOS

Facebook veut vous persuader que les publicités ciblées sont une bonne chose

Facebook et Apple ne s’aiment pas beaucoup et ne le cachent pas. La pomme s’était déjà montrée très critique par le passé sur la manière dont la firme créée par Mark Zuckerberg gérait les données privées de ses utilisateurs.

Dans le camp d’en face, on reproche à Apple d’abuser de son influence sur l’App Store pour contraindre les développeurs à suivre ses règles et le conflit pourrait même se régler devant la justice selon The Information. Or, la bataille se joue aussi sur nos smartphones.

Récemment, Apple a mis en place de nouvelles règles sur iOS 14 pour obliger les applications à demander clairement l’autorisation aux utilisateurs si elles peuvent traquer leurs activités pour mieux cibler les publicités. Une initiative à laquelle Facebook va se plier, mais pas vraiment de bon cœur.

Incitation aux pubs ciblées

Les équipes du réseau social Facebook et d’Instagram testent en effet l’affichage de messages sur iOS 14 pour demander aux utilisateurs d’accepter l’utilisation de leurs données de navigation pour faciliter le ciblage publicitaire afin d’avoir des annonces plus pertinentes.

Pour vous inciter à dire oui, le message en question explique qu’accepter cette requête permet de « supporter les commerces qui reposent sur la publicité pour toucher les clients ».

Des enjeux de taille

Si Facebook déploie un tel argument, c’est parce que l’enjeu est crucial pour le géant dont le modèle économique repose en très grande partie sur cette pratique.

Or, selon Axios, les premières estimations laissent penser que seuls 10 à 30 % des utilisateurs autoriseraient cette collecte de données, même si Facebook précise qu’il ne récoltera pas plus de données qu’il ne le fait aujourd’hui.

Facebook déjà embêté avec la polémique WhatsApp

Voilà qui ne devrait pas vraiment améliorer les relations avec Apple. Rappelons par ailleurs que Facebook doit aussi faire face à une polémique autour de la gestion des données sur WhatsApp.

Cela a d’ailleurs provoqué un exode massif des utilisateurs vers des alternatives comme Telegram ou Signal.

La polémique gronde contre les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp. Certains services concurrents ont ainsi gagné de nombreux utilisateurs. Et vous êtes nombreux à plébisciter Signal.
Lire la suite

Les derniers articles