Le Google Pixel Fold adopterait un écran 120 Hz peu énergivore

 

Tous les constructeurs ayant pour projet de proposer de nouveaux modèles de smartphones pliants se tourneraient vers des écrans 120 Hz LTPO. Cela leur permettrait d'allier une dalle très rapide à une consommation raisonnable de l'écran.

Google, Xiaomi, Oppo, Vivo… les constructeurs de smartphones fourbissent leurs armes dans le domaine des smartphones pliants. Samsung, qui a déjà trois modèles à son actif, devrait en annoncer deux autres, les Galaxy Z Fold 3 et Galaxy Z Flip 3, lors de son Unpacked du 11 août prochain.

Certaines rumeurs parlent d’ailleurs d’une avalanche de sorties d’appareils avec écran pliable dès cette année. Et selon l’analyste Ross Young, tous ces smartphones partageraient un point commun : ils seraient équipés du nec plus ultra des écrans Samsung Display, à savoir des dalles 120 Hz LTPO.

Today's leak – All 2021 foldables using panels from Samsung Display will be 120Hz and LTPO. This of course covers the 6.70" Z Flip 3, 7.55" Z Fold 3 as well as the 7.57" foldable from Google, 7.11" from Oppo, 8.2" from Vivo and 8.1" from Xiaomi.

— Ross Young (@DSCCRoss) July 19, 2021

Dans un tweet, le consultant en chaîne de production d’écrans annonce ainsi que « tous les écrans pliables de 2021 utilisant des dalles de Samsung Display seront 120 Hz et LTPO. Cela couvre bien sûr les Z Flip 3 de 6,70 pouces, les Z Fold 3 de 7,55 pouces ainsi que le pliable de 7,57 pouces de Google, le 7,11 pouces d’Oppo, le 8,2 pouces de Vivo et le 8,1 pouces de Xiaomi. »

Rappelons qu’en dehors du Mi Mix Fold de Xiaomi, aucune de ces marques n’a officiellement communiqué sur ces modèles. Cependant, des rumeurs rapportaient déjà que Samsung allait produire des écrans pliables pour tous ces fabricants.

LTPO, ça veut dire quoi ?

À la vue de l’expression écran 120 Hz LTPO, vous vous êtes peut-être dit : 120 Hz je connais, mais LTPO, késako ? Il s’agit de l’acronyme en anglais de « silicium polycristallin à basse température ». C’est une technologie généralement un peu plus chère que celle utilisée classiquement dans les écrans OLED. Dans l’idée, les écrans LTPO sont censés être capables de varier leur taux de rafraichissement en fonction des besoins de l’utilisateur afin d’économiser la batterie des appareils. Par exemple, sur l’écran d’accueil d’un smartphone qui ne bougerait pas, le taux de rafraichissement pourra passer à quelque chose comme 5 Hz. Mais si l’utilisateur se met à faire quelque chose, comme lancer une partie d’un jeu par exemple, l’écran adoptera à nouveau un taux de rafraichissement plus élevé.

En général, le LTPO est souvent associé à une dalle OLED et des appareils fonctionnant sur batterie, étant donné qu’il s’agit surtout d’une technologie qui a pour but de diminuer la consommation d’un écran. Cette technologie est d’ailleurs déjà présente dans l’industrie dans l’Apple Watch, mais aussi dans certains smartphones haut de gamme de chez Samsung (les Galaxy S20 Ultra, S21 Ultra et Z Fold 2), ainsi que dans les OnePlus 9 Pro et chez Oppo avec le Find X3 Pro.

Les derniers articles