Pour son Pixel 8, Google ne s’appuierait pas tellement sur un SoC maison

Un Tensor 3 seulement de nom ?

 

Comme ses prédécesseurs, le prochain SoC Tensor des Pixel 8 serait loin d'être entièrement « fait maison » par Google. D'après une rumeur circulant cette semaine, la puce serait en fait un processeur Samsung Exynos 2300 déguisé.

Le Google Pixel 7, pour illustration // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Pour sa prochaine puce Tensor, Google serait loin de partir d’une page blanche. La firme s’appuierait en effet très fortement sur son partenariat avec Samsung pour recycler l’essentiel d’une puce déjà conçue (au moins en grande partie). D’après SamMobile, la firme utiliserait en effet une version modifiée de l’Exynos 2300 pour aboutir à un processeur Tensor de troisième génération, destiné à ses futurs Pixel 8.

En clair, ce nouveau SoC prendrait donc les traits d’une puce Samsung plus ou moins maquillée pour l’occasion… et ce serait loin d’être une première. Le tout premier SoC Tensor, installé sur les Pixel 6, reprenait déjà en grande partie le design de l’Exynos 2100 ; tandis que le Tensor de seconde génération utilisée par les derniers Pixel 7 est lui-même une version remaniée de l’Exynos 2200.

Samsung trop heureux de faire quelque chose de ses processeurs Exynos ?

Pour Samsung, l’opération s’avèrerait salutaire puisqu’elle donnerait une raison d’être à l’Exynos 2300, dont le développement avait initialement été engagé pour servir aux Galaxy S23. Samsung a toutefois équipé l’intégralité de ses Galaxy S23 de processeurs Snapdragon 8 Gen 2, faute sans doute d’un niveau de performance satisfaisant.

Au bout du compte, l’Exynos 2300 pourrait donc être réutilisé sous une forme légèrement différente par d’autres smartphones haut de gamme, misant moins sur les performances brutes et plus sur les capacités en photo, notamment : les Pixel 8 et 8 Pro.

Bien sûr, tout cela méritera d’être confirmé… d’autant que l’Exynos ne serait pas encore achevé. Actuellement, la puce répondrait toujours au nom de code « Quadra » en interne. On y trouverait un cœur très hautes performances Cortex-X3, cadencé à 3,09 GHz ; quatre cœurs hautes performances ARM Cortex-A715 fonctionnant à 2,65 GHz ; et quatre cœurs haute efficacité ARM Cortex-A510, cadencés à 2,10 GHz.

À défaut d’en savoir plus sur la partie graphique intégrée à la puce, ces différents cœurs composeraient bien la partie CPU « Xclipse 930 » du prochain SoC de Samsung. Un SoC délaissé par les Galaxy S23… mais potentiellement accueilli à bras ouverts par les prochains flagships de Google.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.