Pourquoi Google Bard ne parle pas encore français

 

Google Bard profite de plein de nouveautés à l'occasion de la Google I/O 2023 et se déploie notamment dans 180 pays en trois langues. Mais alors pourquoi l'IA n'est-elle toujours pas disponible en français et dans les pays de l'UE ?

Google Bard // Source : Frandroid

Mise à jour du 13/07/2023 : quelques mois après la sortie de cet article, Google Bard a été déployé en France et en français.


Article original :

Google Bard a été au cœur de plusieurs annonces pendant la Google I/O 2023. L’outil d’intelligence artificielle goûte notamment à un nouveau modèle de langage PaLM 2 plus performant et se rend disponible dans 180 pays et territoires à travers le mondemais toujours pas en France ni dans le reste de l’Union européenne d’ailleurs — l’Allemagne, la Belgique, l’Estonie ou la Grèce sont dans la même situation.

Google Bard fonctionne par ailleurs en seulement trois langues : anglais, japonais et coréen. L’immense majorité des pays concernés par le déploiement massif n’y auront donc pas accès dans leurs langues officielles.

Dès lors, on peut se poser deux questions.

  • Pourquoi l’Europe est-elle ainsi boudée par Google Bard ?
  • Pourquoi Google Bard, aussi intelligent et impressionnant soit-il, ne sait toujours pas parler plus de trois langues ?

Deux ateliers organisés en marge de la Google I/O 2023 permettent d’apporter quelques éléments de réponse.

Pourquoi Google Bard ne fonctionne pas en Europe

Au lendemain de la grande conférence d’ouverture de l’I/O 2023, le patron de Google, Sundar Pichai a participé à une table ronde avec la presse. Un journaliste lui demande pourquoi les pays européens n’ont pas droit à Google Bard.

Sundar Pichai lors d’une table ronde sur l’IA à la Google I/O 2023 // Source : Omar Belkaab – Frandroid

Le dirigeant commence par rassurer en affirmant que Google Bard finira à terme par arriver dans les États membres de l’UE. Il indique cependant que des « différences de régulation entrent aussi en jeu ». Et de préciser que les « législations sont différentes d’un pays à l’autre, certains nécessitent plus de travail et nous voulons le faire bien ».

Sundar Pichai semble ici faire référence au fameux AI Act sur lequel planche l’Union européenne pour réguler l’usage des intelligences artificielles. Si les détails sont encore flous, ce cadre viendrait s’ajouter au DMA et au DSA qui visent respectivement à contrer les abus de position dominante et garantir une meilleure modération des contenus en ligne.

Autrement dit, l’Union européenne présente des spécificités juridiques telles que Google préfère bien se préparer en amont avant de s’attaquer à ce marché très particulier.

Ces explications permettent de comprendre pourquoi Google Bard n’est pas encore en Europe, mais il reste encore à savoir pourquoi cette IA ne parle pas encore la langue de Molière alors que, techniquement, il est censé pouvoir déjà la maîtriser.

Google Bard sait parler français, mais ne peut pas parler français

C’est là qu’une autre table ronde organisée par Google s’avère intéressante. Celle-ci était dédiée à PaLM 2, le nouveau modèle de langage (LLM). Sur scène, Andrew Dai, Software Engineer spécialiste du machine learning, lâche une information intéressante ; PaLM 2 est si performant qu’il a passé les examens de maîtrise d’une multitude de langues avec un niveau si élevé qu’il serait capable de les enseigner.

Si PaLM 2 est à ce point polyglotte, pourquoi Google Bard, qui s’appuie sur ce puissant modèle, ne sait pas en faire autant ? Là, c’est Paige Bailey, Group Product Manager, qui se saisit du micro pour répondre.

Google PaLM 2 // Source : Google

Elle explique que l’intégration de nouvelles langues dans Google Bard ne peut se faire que si on s’assure qu’un tel outil ne développe pas de propos toxiques.

Comprenez donc que PaLM 2 sait sans doute très bien parler le français, mais sans sans forcément s’embarrasser de savoir si les réponses qu’ils offrent sont choquantes ou éventuellement insultantes.

Autant de considérations qu’un outil plus grand public tel que Bard ne peut pas se permettre de passer à la trappe. Or, ces vérifications prennent du temps.

Notons toutefois que pendant la conférence d’ouverture de l’I/O, Google a indiqué être « en bonne voie pour rendre Bard fonctionnel dans une quarantaine de langues », dont le français. Enfin… mais pour quand exactement ? En attendant, vous pouvez passer par un VPN pour essayer Bard.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.