Google Bard rattrape son retard sur ChatGPT : disponible dans 180 pays, la France sur la touche

Un chatbot polyglotte... sauf en français

 

Google a révélé plusieurs innovations concernant Bard, y compris l'ajout de langues supplémentaires, la mise à disposition de nouveaux outils et une meilleure intégration des services Google.

Source : Google

Mis à jour du 13 juillet 2023 : il aura fallu attendre quelques mois supplémentaires pour voir Google Bard parler français et arriver en France officiellement.


Article original :

Face à ChatGPT et Bing Chat, et GPT-4 indirectement, Google a annoncé Bard. Pour la Google I/O, Google annonce des évolutions importantes pour Bard. Ici, il est question de l’intégration de PaLM 2 (Pathways Language Model), un modèle de langage similaire à GPT-4 (OpenAI) ou LLaMA (Meta). Bard profite donc d’importants changements, comme la prise en charge de plus de 100 langues et la possibilité d’écrire du code.

Google Bard ne parle pas encore français

Le chatbot Bard est annoncé sans liste d’attente et dans 180 pays, mais pas en France. Les francophones devront encore patienter pour profiter de cette merveille technologique dans leur langue maternelle. En attendant, les anglophones, les nipponophones et les coréenophones peuvent se réjouir. En effet, Bard pourra parler anglais, japonais et coréen.

Il est en effet surprenant que Bard ne soit pas encore disponible en français, une langue largement répandue non seulement dans le monde, mais également aux États-Unis et, bien sûr, au Canada. On pourrait s’attendre à ce que Bard maîtrise également l’espagnol ou l’allemand, deux autres langues importantes sur la scène internationale. Toutefois, il semble que Google ait opté pour une stratégie de déploiement progressif de son chatbot, probablement pour peaufiner les performances et la prise en charge linguistique avant de satisfaire les attentes des autres pays.

Bien d’autres nouveautés

L’autre grosse nouveauté de Bard est l’association des visuels à vos résultats grâce à l’intégration de Google Image Search. Parce que, vous savez, une image vaut mille mots.

Bard dispose donc d’une nouvelle capacité multimodale, ce qui lui permet de répondre aux images ainsi qu’au texte. Google a montré des exemples où le système était capable de décrire avec minutie des images en produisant une description détaillée qui peut s’étaler sur plusieurs paragraphes.

Ensuite, pour vous faciliter la vie, l’exportation des résultats vers Google Docs, Google Sheets, Google Maps et Gmail est désormais plus simple. Fini les manipulations fastidieuses de copier-coller et de reformatage, Google Bard est capable d’interagir avec ceux deux services.

Source : Google

Mais ce n’est pas tout, le chatbot Bard intègre désormais des fonctions améliorées, telles que des citations de code plus précises et une exportation directe vers la plateforme Replit (ce projet permet aux utilisateurs de créer des projets en ligne et d’écrire du code). Cerise sur le gâteau : un mode sombre pour préserver les yeux fatigués des noctambules.

Source : Google

Enfin, Google promet une intégration plus poussée de Bard aux autres applications. Adobe Firefly, Kayak, Instacart, Wolfram et Khan Academy seront bientôt du voyage. Avec Adobe Firefly, Google donne l’impression d’avoir fusionner ChatGPT et Midjourney.

Source : Google

Bard semble rattraper son retard par rapport à ChatGPT et Bing Chat, qui proposent déjà des fonctionnalités visuelles. L’espoir de Google réside dans sa capacité à intégrer d’autres produits Google pour améliorer rapidement Bard.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles