Un nouveau produit vient compléter la gamme des enceintes / écrans intelligents sous Google Assistant : le Nest Hub Max qui se distingue de la version classique par une caméra en façade. Nous avons pu l’essayer pendant quelques minutes.

Le Nest Hub Max dans ses deux coloris, ainsi que le Nest Home Hub (anciennement Google Home Hub)

Google a présenté il y a quelques mois le Home Hub, une déclinaison avec écran de ses célèbres enceintes connectées. Disponible au format 7 pouces, et désormais en vente en France, cette mini-tablette offre une expérience enrichie par son écran, mais se retrouve toutefois limitée par l’absence de caméra.

À l’occasion de la Google I/O 2019, un nouveau produit sous Google Assistant a été présenté pour compléter cette famille : le Hub Max. Non plus vendu sous la marque Google, mais Nest, nous verrons plus tard qu’il ne s’agit pas du simple d’un changement de dénomination, mais que les technologies du constructeur se retrouvent dans cet écran.

Un produit de bonne facture

Le Nest Hub Max dispose d’un écran plus important que le Home Hub, en proposant une diagonale de 10 pouces et une définition HD de 1280 x 800 pixels. Bien que la densité de pixels ne soit pas conséquente sur le papier, ce type de produit s’utilise à une distance assez importante. Par conséquent, cela ne m’a pas choqué lors de la prise en main.

Contrairement au Home Hub, le Nest Hub Max se distingue par la présence d’une caméra frontale de 6,5 mégapixels qui dispose d’un angle de vision à 127 degrés. Elle est complétée par deux microphones (un peu disgracieux) et un capteur de luminosité qui ajuste automatiquement la luminosité de l’écran.

L’écran repose sur des enceintes (deux tweeters à l’avant et un woofer sur le dos), dont la qualité sonore semble être au rendez-vous, mais cela restera à confirmer, car les conditions de test n’étaient pas optimales.

Le dos de l’appareil est complété par un bouton permettant de couper électriquement le microphone, ainsi que la caméra. Enfin sur la gauche du produit des touches de volume sont présentes, mais se révèlent peu pratiques à l’usage, car faisant doublon à l’écran tactile et la voix.

La base du produit sera disponible en deux coloris : noir ou gris.

Une caméra utilisée à sa juste valeur

La caméra présente en façade ne sert pas uniquement pour les appels vidéo. Elle permet de détecter automatiquement la personne en face d’elle. Son fort angle de vision, couplé à un algorithme de détection m’a complètement bluffé par sa rapidité. À peine la personne rentre dans le champ de vision, qu’une photo apparaît sur l’écran notifiant sa présence.

Lorsqu’une personne est détectée, l’Assistant va automatiquement basculer dans un mode dédié en précisant la météo, les temps de parcours ou les dernières actualités.

L’ensemble des commandes vocales qui suivront prendront en compte la personne avec notamment son agenda et l’historique que Google a pu récolter sur lui. Cela viendra corriger le problème des assistants vocaux où les commandes sont parfois mal assignées.

La technologie Nest

Les caméras de surveillance Nest intègrent une fonctionnalité fort appréciable : le zoom automatique sur les personnes détectées. Cela consiste à avoir une image plus précise, mais aussi de suivre le mouvement. Ce même système est embarqué dans le Hub Max.

Concrètement la caméra qui sert également lors des appels vidéo sur Google Duo suivra vos déplacements pendant la communication. Après avoir testé la fonctionnalité, j’ai trouvé le suivi rapide et le zoom satisfaisant pour une conversation vidéo.

On regrettera toutefois que d’autres solutions de chat ne soient pas intégrées dans le système.

Outre l’algorithme de zoom et de suivi, l’intégration à l’écosystème Nest ne s’arrête pas en si bon chemin, puisque le Hub Max peut être utilisé comme une caméra de surveillance. Côté écran connecté, nul besoin de configurer quoi que ce soit.

Sur l’application Nest (Android ou iOS), Il suffit de se connecter à l’écran pour visualiser ce qu’il se passe en direct chez soi. Pour éviter tout problème de vie privée, dès que la caméra passe en mode surveillance, une LED verte va s’illuminer.

Un écran de télévision

Avec une dalle de 10 pouces, il est agréable de visionner des vidéos, voire la télévision. Aux États-Unis, Hulu et YouTube TV sont supportés.

La caméra est une nouvelle fois utilisée, puisqu’elle va permettre de contrôler la lecture. Inutile de hurler un « Ok Google, pause » : il suffira d’effectuer un geste de la main pour que la lecture soit mise en pause ou redémarrée. À noter que n’importe qui peut procéder à cette action, il ne faut pas obligatoire être passé par la reconnaissance de visage au préalable.

En conclusion ce Nest Hub Max fait bonne impression, en venant gommer le principal défaut du Home Hub : l’absence de caméra. Le produit est bien fini, offre une qualité sonore à la hauteur et semble montrer la voie aux concurrents. Malheureusement indisponible en France dans un premier temps, ce Hub Max sera vendu dès cet été aux États-Unis, Royaume-Uni et Australie à partir  pour 229 dollars.

Google Smart Display : l’OS Fuchsia a-t-il trouvé son premier support ?