Pourquoi Google Stadia nous rassure avec ce nouveau studio

Ouf !

 

Google a annonce l'ouverture d'un deuxième studio de jeu vidéo ! Une décision importante pour rassurer sur l'avenir de Google Stadia.

Google a recruté la patronne du studio développant God of War. Les avis sont unanimes : Google n’a pas vraiment réussi le premier lancement de Google Stadia, aux doux airs de bêta payante. Cependant, contrairement à un lancement de console plus difficile à rattraper, un service évolue dans le temps et peut continuer à gagner en force progressivement.

Google a annoncé l’ouverture d’un nouveau studio de jeu vidéo aux États-Unis. Une décision très importante pour rassurer tout le monde et préparer son avenir.

Shannon Studstill rejoint Jade Raymond

C’est sur le blog officiel de Google que Jade Raymond, à la tête de Stadia Games and Entertainment, a annoncé la création d’un nouveau studio à Playa Vista en Californie. Il rejoint donc le premier studio crée par Google à Montréal, et Typhoon Studios racheté par Google en 2019.

Ce nouveau studio n’est pas dirigé par n’importe qui. Google a en effet recruté Shannon Studstill pour diriger sa nouvelle équipe de développement. Shannon Studstill était auparavant à la tête de Santa Monica Studio à qui l’on doit la série des God of War. C’est donc une vétérane de l’industrie, et un vrai talent que Google est à nouveau parvenu à débaucher.

Shannon Studstill aux Game Awards

Ce nouveau studio sera chargé de « créer des jeux exclusifs utilisant de nouvelles mécaniques de gameplay et des modèles d’interactions uniques ». On imagine qui aura notamment la tâche de proposer de nouvelles idées de choses uniquement possibles avec un service de cloud gaming.

Notons que ce n’est pas la seule personne à quitter Santa Monica Studio. Le studio InXile de Microsoft a récemment recruté Dean Rymer, qui était Senior Combat Design sur God of War.

Un catalogue d’exclusivité à très long terme

Malheureusement, la création de ce studio ne devrait pas se traduire par la sortie de jeux exclusifs avant un petit moment. Il faudra probablement à Shannon Studstill un peu de temps pour réunir une équipe suffisamment grande pour créer un jeu ambitieux, et encore plus de temps pour produire ce jeu.

Il faudra donc attendre à voir de nouveaux jeux exclusifs de Google dans les prochaines années sur Stadia.

Google Stadia nous rassure

Récemment nous expliquions pourquoi Google Stadia était boudé par les développeurs de jeux. Il s’agit d’un problème que Google doit régler pour augmenter la taille de son catalogue de jeux et donc attirer de nouveaux joueurs sur sa plateforme et créer un cercle vertueux.

L’une des principales raisons évoquées était l’absence de projection à long terme pour les partenaires de Google, et derrière la crainte de voir la firme mettre fin à Stadia comme elle a mis fin à d’autres de ses services.

Pour rassurer ces partenaires, mais aussi la presse et ses clients, de l’avenir à long terme de son service, Google n’a pas d’autre choix que d’investir massivement et montrer qu’il n’est pas présent sur le marché du jeu vidéo pour rigoler.

C’est exactement comme ça que Microsoft a mis fin aux rumeurs récurrentes de revente de la division Xbox : Phil Spencer est devenu vice-président directement sous la direction du CEO Satya Nadella, et a pu à la fois investir dans le cloud gaming avec xCloud, préparer une console next gen avec la Xbox Series X, et surtout porter le nombre de studios Xbox à 15.

Google n’a pour le moment que 3 studios, mais la firme est encore jeune dans cette industrie. Elle ne doit pas s’arrêter là et continuer à construire un portfolio de studio interne qui lui permettra d’alimenter régulier Google Stadia en jeux exclusifs.

L’année 2020 est celle de la nouvelle génération de consoles (PS5 et Xbox Series X), mais aussi de l’avènement du cloud gaming. Prêt à contrer Google, Nvidia a lancé ses offres commerciales de GeForce Now et met, sur le papier, une…
Lire la suite

Les derniers articles