Alphabet (Google) : les finances vont très bien, mais l’année 2020 fait peur

 

Google et sa maison-mère Alphabet ont fait preuve d'une bonne santé financière sur le premier trimestre de 2020. Toutefois, le groupe redoute les effets négatifs du Covid-19 sur le marché de la publicité et se prépare à des mois compliqués.

Google Covid 19

Google enregistre de jolis résultats financiers, mais s’apprête à serrer les dents face aux effets du Covid 19.

Du côté de Google, les affaires se portent a priori bien, mais l’année 2020 marquée par la pandémie du Covid-19 n’en est qu’à ses débuts et les prochains mois inquiètent les dirigeants. C’est en effet l’idée générale qui se dégage des derniers résultats financiers d’Alphabet, la maison-mère de Google, portant sur le premier trimestre (janvier à mars 2020).

Pour aller plus loin
Tout savoir sur StopCovid

Une progression des bénéfices moins belle que voulu

La multinationale enregistre ainsi un chiffre d’affaires de presque 41,2 milliards de dollars (environ 37,9 milliards d’euros) qui porte le bénéfice net à 6,8 milliards de dollars (6,2 milliards d’euros). Pour mieux contextualiser ces nombres, notez que le chiffre d’affaires progresse ainsi de 13 % par rapport au premier trimestre de 2019, le bénéfice, lui, progresse seulement de 1,5 %. Cette croissance assez faible tend déjà à prouver une perte de vitesse du marché de la publicité pourtant très important pour Alphabet et Google.

Les responsables ne s’en cachent pas. « Nous prévoyons que le deuxième trimestre sera difficile pour nos activités publicitaires », confie ainsi la directrice financière Ruth Porat.

Les performances ont été fortes pendant les deux premiers mois du trimestre, mais ensuite, en mars, nous avons connu un ralentissement significatif des recettes publicitaires. Nous nous concentrons davantage sur une exécution plus efficace, tout en continuant à investir dans nos opportunités à long terme.

Mars correspond justement au mois ou un bon nombre de pays ont commencé à appliquer des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du Covid-19. Lors d’un appel avec les investisseurs, Ruth Porat a expliqué que « les gens comptent plus que jamais sur les services de Google et nous avons canalisé nos ressources et le développement de nos produits dans ce moment d’urgence ».

Google Meet a le vent en poupe

La responsable des finances d’Alphabet fait ici notamment référence à la plateforme Google Meet qui compte 3 millions de nouveaux utilisateurs par jour ce mois-ci contre 2 millions par jour à la fin du mois dernier. Une progression qui devrait poursuivre sa lancée maintenant que le service est devenu gratuit pour tout le monde.

Du côté des indicateurs positifs pour Alphabet, YouTube, dont les résultats financiers sont dévoilés publiquement depuis peu, affiche un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars, en hausse de 33 % par rapport à l’année dernière. Google Cloud connaît une dynamique similaire. Enfin, les fameux « Other Bets » — les « autres paris » — de la firme qui regroupent tous ses projets expérimentaux comme les voitures autonomes ou la recherche médicale ont coûté 1,1 milliard de dollars au groupe.

Les derniers articles