Google va forcer les fabricants de produits Android TV à adopter le codec AV1

Un codec efficace que Google veut appuyer

 

Loin d'être anodin, le codec AV1 permet une compression vidéo nettement améliorée par rapport au codec H.264, plus répandu. Google continue de le pousser en avant au travers d'une nouvelle mesure : à compter du 31 mars, les futurs appareils sous Android TV 10 devront obligatoirement prendre en charge ce format.

Le codec AV1 va devenir obligatoire sur tous les appareils sous Android TV 10 lancés à compter du 31 mars

Le codec AV1 va devenir obligatoire sur tous les appareils sous Android TV 10 lancés à compter du 31 mars // Source : Philips via What HiFi

Supporté depuis quelques mois par Windows 10, mais exploitable uniquement par les configurations les plus récentes, le codec AV1 profite aussi de l’appui de Google. Après l’avoir introduit sur YouTube, puis avoir permis à certains appareils sous Android TV d’en profiter, le géant de Mountain View va un cran plus loin dans le processus d’adoption de l’AV1.

On apprend cette semaine que le support de ce « nouveau » codec sera obligatoire pour les nouveaux produits basés sur Android TV. Tous les appareils équipés d’Android TV 10 et commercialisés après le 31 mars prochain devront en effet disposer d’un SoC capable de supporter nativement le codec AV1. Cette politique concerne les nouveaux téléviseurs, mais aussi les futurs box ou clés HDMI Android TV, et plus globalement n’importe quel autre type de dispositif utilisant l’OS de Google.

L’AV1, un remplaçant pour le codec HEVC

Le codec AV1 est important pour permettre au streaming vidéo de continuer à progresser. Il permet une compression vidéo jusqu’à 50 % supérieure au codec H.264 et jusqu’à 20 % plus efficace que le codec VP9. De bonnes prestations qui font de lui un successeur de choix à l’actuel codec HEVC (H.265), utilisé notamment par Prime Video, Apple TV+, Disney Plus ou encore Netflix pour leurs flux 4K HDR.

Développé par le consortium Alliance for Open Media, qui regroupe entre autres Amazon, Apple, ARM, Facebook, Google, Intel, Microsoft, Mozilla, Netflix, Nvidia et Samsung, le codec AV1 est déjà exploité par YouTube, notamment pour la diffusion de vidéo en 8K. Il est par ailleurs déjà supporté par les téléviseurs 2021 de Sony disposant de la puce Bravia XR. Pour l’utilisateur, le passage progressif au codec AV1 pourrait lui permettre d’obtenir une meilleure qualité d’image tout en utilisant moins de bande-passante puisque sa compression est plus efficace.

Les derniers articles