Pourquoi les smartphones Honor ressemblent encore à ceux de Huawei

Des explications et encore quelques questions

 

Honor France explique pourquoi ses derniers produits ressemblent encore beaucoup à ceux de son ancienne maison-mère Huawei et promet que cela changera bientôt. Quelques interrogations restent cependant de mise.

Honor 50 et Huawei Nova 9

Le Honor 50 et le Huawei Nova 9 sont très ressemblants // Source : Frandroid

Les Honor 50 et 50 Lite ont été lancés en France. Ces smartphones signent une sorte de retour en grâce de la marque chinoise qui, depuis son rachat par un consortium d’une trentaine d’entreprises, n’est plus sous le giron de Huawei. Autrement dit : Honor ne subit plus l’embargo américain, peut installer les services Google sur ses appareils et se dit indépendant de Huawei.

Attendez une seconde. Honor est-il vraiment indépendant de Huawei ? C’est la question que beaucoup de personnes se posent plus ou moins légitimement. Il faut dire que le Honor 50 ressemble à s’y méprendre au Huawei Nova 9 présenté en France peu avant. Le Honor 50 Lite, lui, reprend l’esthétique du Huawei Nova 8i. Les similitudes ne s’arrêtent pas là.

Honor 50 Lite

Le Honor 50 Lite reprend le design du Huawei Nova 8i // Source : Honor

On pourrait aussi pointer du doigt les points communs entre les écouteurs Honor Earbuds 2 Lite et les Huawei Freebuds 4i. En outre, la marque a confirmé l’arrivée « prochainement » du Honor MagicBook View 14 en France. Or, ce PC s’inspire très librement du récent Huawei MateBook 14S.

Honor s’explique

Lorsque Huawei était encore la maison-mère de Honor, cela n’avait rien d’étrange. Les deux marques exploitaient presque exactement les mêmes ressources pour créer des produits qui ne sortaient pas forcément tout à fait en même temps et, surtout, qui ne s’adressaient pas au même public (image premium pour Huawei, cible jeune et branchée pour Honor).

Il y a évidemment des designs qui ont été conçus en même temps

En revanche, maintenant que les deux entreprises sont devenues indépendantes l’une de l’autre, ces ressemblances sont a priori troublantes. Toutefois, un porte-parole de Honor France a balayé ces interrogations d’un revers de la main sur scène lors de la présentation des nouveaux smartphones en France. Le représentant tient en effet à rappeler que Honor vole de ses propres ailes depuis fin 2020, voire début 2021 (le temps que le rachat soit bien finalisé).

Le nouveau slogan de Honor, « Go Beyond »

« Go Beyond » est le nouveau slogan de Honor

Par ailleurs, il souligne qu’un smartphone se fait en plusieurs mois : « il y a évidemment des designs qui ont été conçus en même temps ». En d’autres termes, si les produits récents de Honor et Huawei se ressemblent encore autant qu’à l’époque où le premier était une filiale du second, c’est parce que les appareils concernés ont commencé à être développés avant le rachat. Le Honor 50 a d’ailleurs été présenté en Chine en juin dernier, soit seulement six mois environ après la prise d’indépendance de la marque.

Honor France ajoute aussi que cela changera dès l’année prochaine avec des produits qui se distinguent bien mieux. En réaction à ces déclarations, on pourrait même ajouter qu’il faut que ça change.

La menace de l’embargo plane toujours sur Honor

Outre-Atlantique, les soupçons que nourrissent les États-Unis ne se sont pas calmés en matière de cybersécurité. En effet, la question d’un embargo contre Honor similaire à celui appliqué pour Huawei reste d’actualité et revient régulièrement sur la table.

Plusieurs représentants politiques américains ne croient en effet pas du tout en l’indépendance de Honor et considèrent le rachat de la marque comme un subterfuge de Huawei pour contourner l’embargo.

Joe Biden et Huawei

L’administration de Joe Biden n’a pas levé l’embargo instauré par Donald Trump contre Huawei // Source : Montage photo réalisé à partir de la bannière du site de la Maison-Blanche

Ainsi, si Honor continue de sortir des produits identiques à ceux de Huawei, cela ne fera que renforcer la méfiance des États-Unis. Précisons toutefois que les motifs de l’embargo ne sont à la base pas liés aux produits grand public tels que les smartphones, mais concernent plutôt des enjeux sécuritaires autour des infrastructures 5G de Huawei.

Les smartphones Honor pourront-ils se distinguer ?

Reste donc une question : peut-on croire Honor sur parole quand il affirme que ses produits n’auront plus rien à voir avec ceux de Huawei à l’avenir ? Sur le papier, oui. Huawei ne fait pas partie du consortium qui a racheté Honor. Huawei n’a donc normalement plus aucune influence sur son ex-filiale.

En outre, Honor, même quand il était encore sous le giron du géant de Shenzhen, a déjà prouvé qu’il savait faire des smartphones originaux avec sa gamme Magic. Les derniers-nés de cette famille, les Magic 3 et Magic 3 Pro sont assez uniques en leur genre (mais indisponibles en France).

Honor Magic 3 et Magic 3 Pro

Honor Magic 3 et Magic 3 Pro // Source : Honor

Dans le même temps cela dit, les deux marques semblent continuer d’entretenir des liens commerciaux. Huawei reste a priori un fournisseur de Honor, aussi bien sur le plan matériel que logiciel : l’interface Magic UI — qui profite à nouveau des services Google — ressemble encore beaucoup à EMUI et on imagine que Huawei accorde une sorte de licence à Honor pour cela.

Partant de ce postulat, il ne serait pas incongru de voir encore quelques pièces communes entre les appareils Huawei et Honor, mais sans doute de manière plus nuancée.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles