« Notre objectif est de survivre » : Huawei est à la fois alarmiste et plein d’espoir

 

Le chiffre d'affaires de Huawei connaît des baisses conséquentes à cause de la situation délicate dans laquelle se trouve l'entreprise après l'embargo américain qui l'affecte depuis 2019. Aujourd'hui, la firme cherche à survivre et garde espoir.

Le flagship store de Huawei à Shenzhen

Le flagship store de Huawei à Shenzhen // Source : Frandroid

Chez Huawei, les finances ne sont pas au beau fixe. Le géant chinois affirme en effet avoir engrangé un chiffre d’affaires de 320,4 milliards de yuans pendant le premier semestre de 2021 (de janvier à juin). Cela équivaut à environ 42 milliards d’euros. Or, d’après les calculs de Global Times, cela signifie que le groupe a connu une baisse de 38 % sur le deuxième trimestre de l’année (avril à juin) par rapport à la même période de l’année dernière.

Cela marque donc le quatrième trimestre consécutif à la baisse pour le chiffre d’affaires de Huawei. Cependant, l’entreprise se targue aussi d’une marge bénéficiaire estimée à 9,8 % sur le premier semestre. Ce chiffre est au plus haut depuis 2019 tandis que la firme assure que les résultats annoncés correspondent à ses prévisions.

Survivre longtemps

Partant de ce postulat, le discours de Huawei jongle entre le catastrophisme et l’optimisme. « Notre objectif est de survivre », indique ainsi le président tournant Eric Xu. Une déclaration pleine de gravité qui laisse entendre que son entreprise est dans la tourmente. Toutefois, dans le même temps, le dirigeant déclare que les objectifs stratégiques ont déjà été établis pour les cinq prochaines années.

Plus précisément, Eric Xu explique que l’objectif est de survivre « durablement ». « Malgré une baisse du chiffre d’affaires de notre activité grand public due à des facteurs externes, nous sommes convaincus que nos activités télécoms et celles dédiées aux entreprises continueront à croître de manière régulière ».

De l’optimisme en temps de crise

En évoquant des facteurs externes, l’homme d’affaires fait évidemment référence à l’embargo qui frappe son entreprise. Depuis mai 2019, les États-Unis empêchent Huawei de travailler avec des entreprises américaines comme Google tout en torpillant sévèrement ses liens avec ses fournisseurs de composants. Ainsi, la division grand public de Huawei a chuté de 255,8 à 135,7 milliards de yuans entre 2020 et 2021 sur le premier semestre.

La vente de smartphones est notamment affiliée à cette branche de l’entreprise. Or, Huawei, autrefois prétendant très sérieux à la place de leader dans le marché, a été éjecté cette année du Top 5 mondial. Malgré cela, c’est quand même l’optimisme qui prime dans le communiqué de la marque. Eric Xu adresse en effet un message plein d’optimisme pour le futur tout en remerciant ses employés.

Sur un autre ton, le fondateur de Huawei estimait lui que le groupe devait « oser dominer le monde ».

Les derniers articles