Huawei Kirin 980 : une première idée des performances d’après AnTuTu

 

Le futur Kirin 980 ferait des merveilles d’après un premier test.

Huawei ne suit pas le même calendrier que ses concurrents. Là où les autres acteurs du marché concentrent leurs nouveautés pour le fleuron de début d’année, avant de sortir une simple révision en fin d’année, Huawei répartit plus équitablement les nouveautés entre ses deux sorties.

Ainsi, le Huawei P20 Pro est certes le premier smartphone à bénéficier de trois appareils photo au dos, pour un résultat très convaincant, mais le SoC intégré est le Kirin 970, déjà utilisé sur le Mate 10 Pro en 2017. Il faudra donc attendre le Huawei Mate 20 prévu à la fin de l’année pour voir la marque chinoise sortir un nouveau processeur.

Un bond de 35 % des performances

Un test publié en ligne sur cnmo.com, et remarqué par GSMArena, permet d’avoir une première idée des performances à attendre du Kirin 980, le SoC qui devrait équiper le Huawei Mate 20.

D’après ce test, le Huawei Mate 20 obtiendrait un score de 356 918 points sur AnTuTu, cela représente 35 % en plus que les 264 401 points obtenus par le Snapdragon 845 du Sony Xperia XZ2.

Une source assez floue

Il faut toutefois prendre ce premier test avec des pincettes. Le Kirin 980 serait tout juste entré en production, et la conception du Mate 20 est donc loin d’être terminée, sans parler du logiciel qui tournerait sur un tel prototype. De plus, les captures d’écran n’en disent pas plus sur la fiche technique du téléphone testé et le bond en performance est presque trop beau pour être vrai. On pense que, au mieux, ce test a été réalisé sur une plateforme de test du Kirin 980 et non un smartphone dans les conditions d’un test classique.

Sur le papier, ce surcroît de performances serait, entre autres, permis par l’utilisation de cœurs ARM Cortex-A75, en remplacement des Cortex-A73 utilisés par le Kirin 970, qui promettent une augmentation des performances de 16 à 48 %. Cette nouvelle génération serait aussi l’un des premiers SoC sur le marché à utiliser le procédé de gravure en 7 nm de TSMC.

Les derniers articles