Le fondateur d’ARM s’est exprimé auprès du journal The Mail sur le bannissement de Huawei. Selon lui, ce bannissement va avoir des effets catastrophiques sur le long terme pour toutes les entreprises américaines.

À peine le bannissement de Huawei prononcé par le gouvernement Trump, nous pouvons déjà observer ses effets sur l’industrie mobile. Le nombre de partenaires annonçant qu’ils ne pourront plus travailler avec l’entreprise chinoise ne cesse de grandir, faute de devoir se soumettre à la directive américaine.

L’un des plus gros coups durs reçus ne fut autre que le retrait d’ARM, qui s’occupait de créer les cœurs intégrant les puces Kirin de Huawei. Si la décision impacte très directement Huawei, l’entreprise fondée par Hermann Hauser en fait également les frais… comme l’explique justement l’homme d’affaires dans une interview accordée au journal The Mail on Sunday.

Des dégâts énormes sur toutes les entreprises

En effet, le fondateur d’ARM Foldings indique :

« C’est vraiment impactant sur le court terme pour Huawei, mais au long terme cela fera des dégâts énormes pour ARM, Google et les entreprises américaines ».

Et cela, on le doit au climat que fait régner cette décision du gouvernement Trump sur les entreprises mondiales :

« Tous les fournisseurs du monde commenceront à penser à comment réduire la menace d’une production pouvant être coupée par le président américain. Toutes les discussions que j’ai avec des entreprises américaines en ce moment concernent le fait qu’elles analysent leur portfolio de propriétés intellectuelles et font en sorte d’en sortir celles américaines, ce qui est aussi triste que destructeur ».

Et cela inclut ARM bien sûr :

« La plupart des propriétés intellectuelles d’ARM ont été créées en Europe, mais certaines d’entre elles, sans y penser, ont été créées aux Etats Unis. Beaucoup de produits ARM ont des propriétés intellectuelles américaines en elle. ARM devait donc suivre les instructions du président américain ».

Stop au pouvoir des entreprises américaines

Aussi, face à cela, Hermann Hauser avance que les entreprises mondiales vont petit à petit naturellement s’écarter des entreprises américaines. Et ce pour une raison simple : réduire le pouvoir du gouvernement américain sur le marché.

« Si l’Amérique peut stopper une entreprise chinoise, évidemment qu’elle peut stopper n’importe quelle entreprise dans le monde. Puisqu’elle a exercé ce pouvoir incroyable qu’elle a sur les entreprises, toutes les entreprises du monde pensent maintenant « est-ce que je veux vraiment être dans une position où le président américain peut me stopper complètement ? ». Lorsque je parle aux gens de cette industrie, ils font désormais extrêmement attention à ne pas acheter de produits américains ».

En somme, selon l’homme d’affaires, l’impact de Donald Trump sera au long terme avant tout négatif pour… les entreprises américaines, qui risqueraient d’être naturellement écartées petit à petit des fabrications européennes et asiatiques.

Aujourd’hui partenaire du fond d’investissement Amadeus Capital, Hermann Hauser n’est plus à la tête d’ARM. Mais en tant qu’entrepreneur, il reste au sein de l’univers Tech mondial et sait donc en déterminer les tendances.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions