Depuis peu, des utilisateurs de smartphones Huawei se plaignent de publicités arrivant sur leur écran d’accueil sans leur consentement, y compris sur des appareils premium. La marque nie toute implication.

Une belle plage méditerranéenne, un décor ensoleillé, de l’eau aussi claire et bleue que le ciel et… le logo de Booking.com. C’est l’écran de verrouillage que certains ont été surpris de découvrir en allumant leur smartphone. Leur point commun ? Ils ont tous un téléphone de marque Huawei.

Des exemples dans le genre, on peut en découvrir plusieurs en navigant sur Reddit ou sur Twitter, généralement commentés de messages d’autres utilisateurs qui prennent le temps de laisser un petit « pareil ici », suivi d’un nom de smartphone et d’un pays. Huawei P Smart, Huawei P20 Pro, P30 Pro, Honor 10… Italie, Allemagne, Norvège, Afrique du Sud… il ne semble y avoir qu’un seul point commun : Huawei.

Magazine Unlock en cause

Il existe bien sûr un autre point commun à tous les cas énoncés : l’utilisation de Magazine Unlock, une fonctionnalité qui permet de changer automatiquement son fond d’écran en allant chercher à intervalle régulier une nouvelle image dans une base de données distante. Ici, des publicités pour un partenaire de Huawei.

Contacté par DigitalTrends, Huawei nie avoir volontairement inséré des publicités sur ses smartphones et rejette la faute sur une application installée. Amusant quand on sait que Booking.com fait partie des applications installées nativement sur bon nombre des téléphones de la marque.

Par ailleurs, plusieurs témoignages affirment que même après avoir désinstallé Booking.com, des publicités continuent d’apparaître. Il est possible néanmoins qu’il faille correctement supprimer toutes les images téléchargées dans Magazine Unlock pour s’en débarrasser complètement.

Un air de déjà vu

Ce n’est pas la première fois que l’on voit des publicités s’immiscer sur Android. Si l’on oublie Xiaomi qui les intègre volontairement, HTC avait subi un pub similaire en 2017 avec son clavier et Samsung avait remonté un problème similaire en raison d’applications.

Toujours est-il que Huawei n’avait pas forcément besoin d’une mauvaise publicité dans le genre en ce moment alors que la marque chinoise est déjà dans la panade après le récent décret de Donald Trump interdisant à n’importe quelle entreprise américaine de faire affaire avec la firme de Shenzhen. Un fait d’armes politique qui a déjà eu des répercussions sur les ventes de smartphones estampillés Huawei.