Si Samsung nous avait habitués aux reports de son smartphone pliable, c’est désormais au tour de Huawei d’annoncer le retard de son Mate X.

Si Huawei a dévoilé son smartphone pliable, le Huawei Mate X, lors du Mobile World Congress, le constructeur chinois est resté assez vague quant à son calendrier. Il s’était contenté jusque là d’annoncer une disponibilité au deuxième semestre 2019, a priori entre les mois de juin et juillet.

Néanmoins, malgré cette fenêtre de lancement particulièrement large, Huawei a annoncé ce vendredi que son smartphone pliable serait repoussé. Interrogé par nos confrères du Wall Street Journal et de CNBC, le constructeur chinois a en effet prévu de tester davantage son Mate X. Officiellement, le report ne vient donc pas des soucis juridiques de Huawei avec l’administration américaine, mais du précédent du Samsung Galaxy Fold.

En effet, le constructeur chinois se dit particulièrement « prudent » compte tenu des déboires de son concurrent coréen : « Nous ne voulons pas lancer un produit qui puisse détruire notre réputation ». L’objectif serait donc d’améliorer la qualité et la solidité de l’écran comme l’a annoncé Vincent Peng, l’un des cadres du constructeur. Il faut dire que de prime abord, le Huawei Mate X pourrait être bien plus fragile que le Samsung Galaxy Fold, avec un écran pOLED qui serait situé à l’extérieur même une fois l’appareil replié.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Selon Huawei, ce report n’est pas dû aux sanctions américaines, puisque le smartphone a bel et bien reçu les certifications Google avant l’interdiction de Washington. Il bénéficiera donc bel et bien des applications Google et des mises à jour d’Android une fois sorti.

Pour l’heure, Huawei indique que le lancement du Mate X est désormais programmé pour le mois de septembre, une fois que davantage de tests auront été réalisés par la marque. Pour rappel, le Huawei Mate X sortira en France au tarif de 2 229 euros.

Notre prise en main du Huawei Mate X : inquiétudes et admiration autour du smartphone pliable