C’est le branle-bas de combat chez Huawei. Depuis dimanche soir, les actualités se succèdent au sujet de l’interdiction de Huawei d’utiliser les services Google sur Android. Finalement, c’est la branche allemande de Huawei qui a été la première à réagir.

Le Huawei P30 Pro pour illustration

MàJ 15h : C’est au tour de Huawei France de réagir à la décision du gouvernement américain, dans un communiqué identique à celui de la division allemande :

Huawei a contribué de façon importante au développement et à la croissance d’Android à travers le monde. En tant que l’un des partenaires clés d’Android à l’échelle mondiale, nous avons travaillé étroitement avec leur plateforme open source pour développer un écosystème qui profite à la fois aux utilisateurs et à l’industrie.

Huawei continuera d’apporter les mises à jour de sécurité et d’assurer les services d’après-vente à tous les smartphones et tablettes déjà vendus et tous ceux disponibles sur le marché à travers le monde. Nous continuerons de construire un écosystème logiciel sécurisé et durable afin d’apporter la meilleure expérience à tous les utilisateurs dans le monde.


Alors que l’industrie tech toute entière a désormais les yeux rivés sur Huawei, qui n’a désormais plus le droit d’utiliser les services Google sur ses smartphones Android, le constructeur chinois a finalement réagi ce lundi dans la matinée.

C’est la filiale allemande du constructeur qui a pris la parole dans un communiqué publié par le site WinFuture :

Huawei a contribué fortement au développement et à la croissance d’Android dans le monde et en tant que partenaire mondial d’Android, nous travaillons étroitement avec sa plateforme open source pour développer un écosystème qui profite à la fois aux utilisateurs et à l’industrie.

Huawei continuera à proposer des mises à jour de sécurité et de services pour tous les smartphones et tablettes Huawei existants. Cela comprend les appareils déjà vendus et stockés partout dans le monde.

Nous continuerons à travailler à développer un écosystème logiciel sûr et durable pour proposer la meilleure expérience utilisateur possible partout dans le monde.

Cette première réponse de Huawei vise surtout à rassurer les utilisateurs de ses smartphones partout dans le monde. Le constructeur rappelle ainsi que les smartphones Huawei et Honor déjà sur le marché continueront à être mis à jour.

Néanmoins, alors qu’on aurait pu s’attendre à une réponse plus musclée de la part du constructeur, Huawei semble résigné. La firme acte la décision de l’administration américaine et semble vouloir s’y conformer. Elle rappelle par ailleurs l’existence d’AOSP et semble donc vouloir continuer à utiliser Android pour ses prochains produits, même si les services Google n’y seront pas disponibles, comme c’est déjà le cas en Chine.

Bien que Huawei ait déjà développé son propre système d’exploitation, le constructeur ne semble donc pas prêt à lâcher complètement Android.

Huawei sans Google mais avec Android : c’est possible !