En pleine crise avec les États-Unis, Huawei a reçu de nombreux soutiens d’acheteurs chinois par pur patriotisme. La marque chinoise s’en dissocie, argumentant qu’elle ne veut séduire que par la qualité de ses produits.

Ça y est. Après quelques semaines intenses, les relations entre Huawei et le gouvernement américain s’améliorent, alors que la Chine et les États-Unis trouvent petit à petit leurs accords commerciaux.

Pendant toute cette histoire, nombreux ont été les acheteurs chinois à favoriser Huawei par pur sentiment nationaliste. Mais qu’en a pensé la firme elle-même ?

Pas de nationalisme pour Huawei

Chen Lifang, directrice et présidente de la communication et des affaires publiques de Huawei, a réagi face au patriotisme des consommateurs chinois. Elle a tenu à préciser, selon Gizmochina, que la marque sait ce qu’elle veut en interne. Elle indique :

« Si Huawei n’offre pas un bon travail sur ses produits, technologies et services, il est impossible de survivre sur le long terme simplement en rendant l’entreprise patriotique. Ainsi, Huawei ne prête pas attention aux étiquettes que les médias ou consommateurs lui apposent, et se concentre sur le fait de faire les meilleurs produits. »

« Tête dans le guidon » pourrait-on presque le résumer. Le jeu de Huawei n’est pas de profiter de tendances à court terme, mais de séduire grâce à des produits toujours meilleurs.

S’il s’agit ici probablement d’une simple opération séduction mondiale, il faut tout de même avouer qu’il est étonnant et rassurant en 2019 que Huawei choisisse de ne pas jouer du sentiment nationaliste ayant pris forme dans son pays.